Le coach fédéral belge, le Néerlandais Dick Advocaat veut que l'Union belge de football prenne des mesures contre le collaborateur de la fédération trop bavard. Il s'est confié en ce sens mercredi sur la chaîne de télévision néerlandaise NOS à la suite de l'incident autour du match amical des Diables rouges le 3 mars prochain.

La Belgique rencontrera ce jour-là la Croatie. L'Union belge avait pratiquement un accord avec l'Irlande du Nord, mais Advocaat avait compris qu'il s'agissait de la République d'Irlande, l'Eire. Il ne souhaitait pas rencontrer l'Ulster.

"J'ai donc dit: je ne joue pas contre l'Irlande du Nord. Nous avons quinze ou vingt propositions de match, on ne va quand même pas jouer contre l'Irlande du Nord ?"

Le Néerlandais pense savoir qui a donné l'information à la presse. "On ne peut pas continuer à travailler ensemble. Je ne peux rien dire à son sujet, car alors tout le monde le connaîtra. Je pense que l'Union belge doit prendre des mesures contre lui et le président fédéral François De Keersmaecker m'a donné raison."