GENTBRUGGE Les Louviérois ont rejoint leur Tivoli avec une 16e défaite dans les valises. Mais on doute qu'on passe des nuits blanches du côté des Loups. Ou des Louvetaux devrait-on peut-être écrire. Car, une nouvelle fois, Albert Cartier a fait confiance à ses jeunes pousses pour dynamiser une équipe qui, comme huit jours avant face à Beveren, cherche à se faire plaisir. Mais comme il y a quinze jours, les Centraux ont craqué en fin de rencontre pour laisser filer la totalité de l'enjeu.

Le coach louviérois n'avait guère surpris dans son onze. Si l'absence de Clamy était prévue, c'est finalement Leurquin qui le remplaçait au milieu du terrain. La Gantoise, pour qui la saison est également terminée, n'avait visiblement pas mis le réveil et celui-ci sonnait avec fracas après seulement trois minutes quand un centre à ras de terre de Bayon n'était touché par personne. Et tout profit pour Van Handenhoven, qui trompait Herpoel de près, fêtant ainsi son retour à Gand de la pire des manières qui soient pour son ancien public. Malheureusement, rayon offensif chez les Loups, c'était déjà tout. Les Verts n'étaient plus invités qu'à se défendre pendant 87 minutes, et ils avaient d'autant plus de mal à le faire que les relances n'étaient pas assez soignées, les privant du même coup de belles possibilités de contre pour se mettre à l'abri. Les Gantois pénétraient facilement dans l'arrière-garde visiteuse, mais s'ils avaient pu se féliciter de ne pas voir Proto entre les perches au coup d'envoi, ils se rendaient vite compte qu'on avait mis un fameux rempart à sa place, et que ce ne serait pas plus simple. Vrancken tergiversait à plusieurs reprises avant de se heurter au portier louviérois qui entamait son festival. De Beule et Boussoufa l'obligeaient encore à des arrêts spectaculaires jusqu'à ce qu'il ne commette sa seule petite erreur. Sorti un peu en retard, Cordier accrochait le pied de Boussoufa dans le rectangle et M. De Coninck offrit un penalty au Gantois. Cordier déviait l'envoi de Smoje sur le montant mais Boussoufa avait suivi et, avec énormément de réussite, il ramenait l'égalité. Et comme Mamouni rayonnait véritablement au milieu du terrain, les Buffalos n'avaient plus qu'à se montrer patients. Jbari sortait de sa léthargie en début de seconde période, mais Michael Cordier était encore là. Comme il l'était sur une balle en profondeur vers Matthijs. Entretemps, Laybutt avait donné des sueurs froides à Herpoel sur un centre de Daineche mais le Montois avait le réflexe qu'il fallait. Et à force de pousser, Gand était récompensé sur un ballon qui traînait dans le grand rectangle et qui était exploité par De Beule.

Les Loups s'inclinaient donc, mais sans avoir démérité. En ayant montré beaucoup de courage, en ayant fait preuve d'abnégation. Et en ayant montré leurs limites. Mais le potentiel est là et il ne reste qu'à le travailler. En accueillant Ostende dimanche, les Loups joueront un rôle dans la bagarre pour le maintien, mais ils essaieront surtout de finir sur une note positive face à leur public. Histoire de ne pas gâcher une campagne de très bonne qualité et qui aurait pu être meilleure encore s'il n'y avait eu le mercato de janvier.

à Gand. (BELGA)

© Les Sports 2005