© BELGA

Football

Le départ idéal pour Anderlecht

Benoît Delhauteur

Publié le - Mis à jour le

Les Anderlechtois, rassurés par leur succès en championnat contre Gand, avaient la pression hier soir : ils savaient qu'un faux pas contre l'Hapoël pouvait déjà hypothéquer leurs chances de qualification. Est-ce pour cela que les champions de Belgique sont apparus si timorés dès l'entame du match ? On était en effet loin, très loin de l'enthousiasme affiché contre les "Buffalos". Dès le coup d'envoi, les Israéliens jouaient la carte de l'attentisme, en essayant d'endormir les joueurs du Sporting... qui tombèrent dans le panneau.

Hormis un essai de la tête de Frutos, on ne vit absolument rien dans la première demi-heure de la rencontre. Cela eut le don d'énerver les supporters du stade Constant Vanden Stock, qui se mirent à siffler leurs protégés.

A défaut de réveiller complètement les "Mauves" , les sifflets du public amenèrent... un but. Suite à un coup de coin repoussé par la défense de l'Hapoël, Biglia récupéra le ballon et décocha un centre-tir vicieux, qu'Enyeama repoussa sur la barre transversale. Hassan suivait bien mais ne put conclure. Frutos se chargea de mettre fin au cafouillage : 1-0 ! Certes, ce n'était pas le but le plus difficile de la carrière du buteur argentin mais, une fois de plus, il était au bon endroit, pour faire trembler les filets adverses. Les chiffres ne trompent pas : depuis son retour, si l'on excepte la fin de rencontre à Vienne, Frutos a marqué lors de chaque match qu'il a disputé !

Frutos de la tête

La seconde période fut un peu meilleure de la part des Bruxellois qui, cette fois, n'ont pas commis l'erreur de se contenter de leur avantage, péché qu'ils avaient commis de trop nombreuses fois cette saison.

Anderlecht tenta, tant bien que mal, de mettre la pression sur l'arrière-garde israélienne. Après une frappe de Polak, il manqua quelques pointures à Frutos pour doubler la marque.

Ce n'était que partie remise : sur un de ces coups francs dont Biglia a le secret, le grand Argentin déviait astucieusement le ballon et trompait le portier de l'Hapoël (2-0).

Au Parc Astrid, on demande souvent la victoire et la manière. Hier soir, cette dernière n'était pas au rendez-vous mais cela a peu d'importance : le Sporting a pris trois points, c'est bien tout ce qui comptait. Encore une autre victoire et les "Mauves" seront presque assurés de remplir leur objectif : passer l'hiver au chaud...

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous