On n'imagine pas qu'il soit encore si jeune. A 22 ans, Mahamoudou Kere est le plus ancien joueur du noyau principal du Sporting hennuyer pour y accomplir sa cinquième année: «C'est Robert Waseige qui m'a promu en équipe première tandis que j'ai ensuite eu comme entraîneurs Manu Ferrera, Raymond Mommens, Enzo Scifo, Etienne Delangre et Dante Brogno. J'espère répondre de nouveau aux aspirations de celui qui a lancé ma carrière.»

Revenu de la Can où le Burkina-Faso n'a pas récolté bonne fortune, Kere va s'investir totalement dans sa mission principale.

Pendant son absence, le Sporting s'est plutôt bien comporté. Il s'en fallut même de peu pour qu'il ne fasse carton plein puisque la victoire face au RC Genk aurait dû être suivie par un succès à Bruges. «Ces deux rencontres ne font que renforcer ma conviction. Nous avons les moyens d'atteindre notre objectif majeur mais il faudra que nous nous battions de toutes nos forces. Nous devrons mettre notre caractère et notre énergie au services de nos qualité propres.»

Et peut-être cela commencera-t-il ce soir, face aux hommes du président Gaone. A la veille de tout derby hennuyer, il est désormais de tradition de signer l'acte de décès de La Louvière. Mais, à chaque fois, les Loups et leur président montrent les crocs. «Financièrement, notre situation est bien plus saine que celle de certains concurrents ou voisins, explique Filippo Gaone. Nous payons encore aujourd'hui nos erreurs de gestion dues au manque d'expérience lorsque nous sommes remontés en D 1. Heureusement, j'ai eu la chance de rencontrer Roland Louf. Ensemble, nous avons mis au point une politique axée sur les jeunes, qui nous permet de garder un budget en équilibre. Nous sommes presque au bout de nos peines.»

De son côté, Ariel Jacobs a mis les choses au point cette semaine. Pas besoin de long discours, mais il fallait le faire: «Sur trois jours, on peut effacer l'élimination mais aussi le manque de conviction que j'ai senti chez certains à Bruges. Chacun a été mis devant ses responsabilités et j'espère que cette mise au point aura un effet direct sur le terrain. Parce qu'il est impossible d'en mesurer la portée à l'entraînement, à plus forte raison quand les matches s'enchaînent comme maintenant.» Charleroi est l'adversaire idéal pour la motivation. «On joue un match intéressant presque toutes les semaines, quand on y regarde bien. Je crois surtout que quel que soit l'adversaire, tout sportif qui se respecte se doit de réagir.»

et

Charleroi: Laquait, Kargbo, Sama, Reina, Defays, Macquet, Detal, Kere, Lokembo, Dufer, Ikpeba.

Olufade n'est pas employable. Ikpeba pourrait répondre présent. Oulmers progresse et devrait bientôt entrer en ligne de compte après un passage par l'équipe réserve.

La Louvière: Proto, Klukowski, Siquet, Onyewu, Blay, Camus, Assou-Ekotto, Vervalle, Vanhandenhoven, Murcy, Tilmant.

Ariel Jacobs n'a pas le choix pour son groupe des 18. Il reprend les joueurs présents et non blessés. Camus devrait être relancé face à ses anciens partenaires. Si c'était le cas, Cooreman pourrait en faire les frais. Si Murcy semble incontournable devant, le nom de celui qui l'épaulera est moins certain.

Arbitre: M. Vermeirsch.

Match: Samedi, 20h.

© Les Sports 2004