Le derby des repentis à Sclessin

Football

Frédéric de Biolley

Publié le

Le derby des repentis à Sclessin
© BELGA

En engrangeant seize points lors des six dernières rencontres, le Standard a réalisé le redressement auquel plus personne ne croyait après un piètre début de championnat. Faut-il encore rappeler qu'il n'y a pas si longtemps, le Standard occupait encore la lanterne rouge juste derrière... une formation du Sporting de Charleroi qui, à l'inverse de la phalange liégeoise, n'est pas parvenue à se dépêtrer des tréfonds du classement. `J'ai suivi dans les tribunes la première confrontation entre Liégeois et Carolorégiens au Mambourg à l'occasion de la 2e journée de championnat´, remarque Fredrik Soderstrom. `Il s'agissait du premier match auquel j'assistais en Belgique. Ce fut un match dingue où tour à tour les deux formations menèrent au score avant de se quitter dos à dos (NdlR:3-3)

Mais à l'époque, `Rouches´ et `Zèbres´ étaient encore loin de s'imaginer ce que la suite du championnat allait leur réserver... `Lorsque je suis arrivé au Standard, je me suis demandé dans quelle galère je m'étais embarqué. Heureusement en ce qui nous concerne, la situation a évolué favorablement. La confiance est revenue dans le groupe. Pour quelles raisons? Je n'en sais trop rien même si le changement d'entraîneur a insufflé plus de motivation dans le chef des joueurs. Comme c'est régulièrement le cas en pareilles circonstances, les joueurs veulent à tout prix convaincre leur nouveau coach.´

Pas maître de son sort

Mais Fredrik Soderstrom est, lui aussi, un des grands artisans du redressement liégeois. Le Suédois est devenu le régulateur des `Rouches´. Il est parvenu à combler le trou laissé vacant depuis le départ de Didier Ernst à La Louvière. `Ce rôle me convient, affirme-t-il d'emblée. J'ai toujours apprécié assumer des responsabilités. Et ce poste en requiert beaucoup. Ma première mission était de stabiliser la défense. Je peux donc me montrer satisfait car nous avons accompli de sérieux progrès en la matière. Je ne me suis jamais posé de questions. Je savais qu'en mettant mes qualités au service de l'équipe, nous pourrions progresser. Jamais je ne suis encore passé à côté de mon sujet. C'est une de mes grosses satisfactions. Je ne suis pas venu ici pour devenir une star. Cela ne m'intéresse pas. Je suis beaucoup plus exubérant sur une pelouse que dans la vie. J'aime organiser le jeu et mes partenaires l'acceptent. Je n'ai pas la prétention de m'ériger en chef. Je suis juste venu ici pour aider l'équipe.´

Pour combien de temps? Le Suédois a été loué par le Standard à Porto pour six mois... sans option d'achat. `Je sais que le club liégeois souhaite me conserver, avoue-t-il. Je n'y suis pas opposé. Mais je ne suis pas seul à décider car j'appartiens à Porto. Rester au Standard est une alternative parmi d'autres.´

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous