Des 28 «Belgicains » présents en Tunisie, pour la Coupe d'Afrique des Nations 2004, il en reste encore 14. La moitié a survécu au premier tour et entamera, ce week-end, les quarts de finale. La 21e journée de notre championnat de D1 sera donc, à nouveau, amputée de quelques-uns des meilleurs Africains du royaume. Le choc du Canonnier, dimanche soir, entre Mouscron et Genk, se déroulera sans deux défenseurs... qui se défient, presque au même moment (à 18h, en Belgique), à Sfax, la capitale du sud tunisien: l'Algérien Samir Beloufa et le Marocain Akram Roumani se disputeront une place dans le dernier carré de la Can.

Le très attendu derby d'Afrique du Nord clôturera des quarts où, pour la première, trois pays du Maghreb sont présents, puisque la Tunisie, adversaire du Sénégal, est toujours en course. Le Cameroun quant à lui affrontera le Nigeria. En 2002 au Mali (qui affrontera en quarts la Guinée), les trois pays du Maghreb avaient chuté dès le premier tour. Le choc entre les Algériens, champions d'Afrique en 1990, et les Marocains, sacrés en 1976, au stade Taïeb Mhiri s'annonce palpitant.

«C'est un derby. Il va être passionné et passionnant», a déclaré hier Rabah Saâdane, le sélectionneur algérien. Le retour au premier plan des Nord-Africains, dans une compétition qui, ces dernières années, avait surtout vu briller l'Afrique noire, trouve peut-être son explication dans le climat, plus froid et pluvieux que partout ailleurs sur le continent, qui sévit sur la Tunisie.

Entre Algériens et Marocains, les liens sont plus qu'étroits: «Ce sont des peuples très proches, avec une tradition de langues. C'est le Maghreb des peuples, réuni par une même culture, davantage que l'Europe.» Pour sa première phase finale africaine, notre compatriote Stéphane Pauwels, ancien... Mouscronnois, découvre un nouveau monde. «Le pays est en feu, explique le team manager algérien. Après notre victoire sur l'Egypte (NdlR: 2-1 lors de la 2e journée du groupe C, succès qui assurait presque aux Maghrébins leur qualification), le président Bouteflika nous a adressé un fax de félicitations sur lequel il avait couché: Vous pouvez revenir au pays, votre Can est réussie! Algérie-Maroc, c'est un peu comme un Belgique-France chez nous. Le stade Taïeb Mhiri de Sfax peut contenir 15000 places, mais on attend 40000 supporters algériens! A Sousse, ils étaient déjà 25000...»

© Les Sports 2004