LOKEREN Les débuts du Brussels parmi l'élite s'annonçaient délicats, et ils le sont! Quoi de plus normal: le calendrier proposait des confrontations avec le RC Genk, puis un déplacement à Lokeren, soit deux candidats aux tickets européens! Et ce n'est pas fini dans la mesure où les surprenants Louviérois du président Gaone se rendront dimanche au stade Machtens et que les Molenbeekois doivent ensuite se déplacer au Standard...

Pas question de noircir inutilement le tableau, d'autant que tant René Vandereycken que Franky Van der Elst ont estimé que les Molenbeekois disposent d'une équipe solide, bien organisée et difficile à manoeuvrer. Pas étonnant, dès lors, que les occasions furent rares. Mais avec de tels compliments, on n'avance pas et le compteur bruxellois est toujours bloqué sur zéro, avec une lanterne rouge à la clé.

Les causes de ce faux départ ne sont pas légion, heureusement. Défensivement, les Molenbeekois tiennent la route. Répétons-le, ni les Limbourgeois ni les Waeslandiens ne parvinrent à déstabiliser Greven et ses copains. Bien sûr, ils encaissèrent deux goals, un lors de chaque sortie. On ne va pas revenir sur les circonstances qui amenèrent celui de Beslija. Celui inscrit par Ademilson, résulta d'une action dont seul un génial Runar Kristinsson possède le secret.

Le problème vient d'ailleurs: du secteur offensif. Loin de nous l'idée de jeter la pierre aux Selemani, Nong, Makasi et autre Zezeto. Hormis ce dernier, qui compte 90 matches en D 1, les trois autres ont disputé leurs premières minutes parmi l'élite. Et le plus âgé d'entre eux, Makasi, va fêter ses 22 ans cette semaine! C'est surtout la créativité qui fait défaut. L'absence de Kinet se fait cruellement ressentir, d'autant que Zezeto ne respire pas la grande forme et fait l'objet d'une garde très rapprochée. Les rares coups de génie doivent donc venir des jeunes pieds de Musaba Selemani. Il en résulta en tout et pour tout une occasion par rencontre: Nong face à Genk et un coup franc de Bruno à Lokeren. Trop peu pour espérer tromper la vigilance des gardiens adverses.

En conclusion, il devient urgent de récupérer Christophe Kinet et que le président déniche l'oiseau rare qui renforcera le secteur offensif.

sur un score arsenal pour la deuxième fois en autant de matches. (BELGA)

© Les Sports 2004