Invité lors d'une émission sur TeleLombardia, Luciano Passirani a tenu à présenter ses excuses pour sa mauvaise blague, jugée raciste, à l'encontre de Lukaku.

“Le seul moyen de l’arrêter, c’est de lui jeter dix bananes” avait-il dit à propos de l'attaquant de l'Inter Milan, en direct, sur la chaîne TopCalcio24. Le journaliste avait alors été immédiatement remercié: “Monsieur Passirani s’est excusé pour ce moment de confusion. Il pensait faire une blague, mais la gravité des propos impose de prendre des mesures tout aussi graves”, avait commenté le patron de la chaîne lombarde Fabio Ravezzani.

Le lendemain de cette mésaventure, Luciano Passirani a présenté ses excuses lors de l'émission Penalty de TeleLombardia: "Ma blague était malheureuse. J'en ai subi les conséquences négatives et, aujourd'hui, j'ai passé l'un des pires jours de ma vie. Beaucoup de gens m'ont appelé. Je pense être une personne éduquée mais cette phrase involontaire et mal interprétée m'a rendu très triste. J'ai 80 ans, je suis dans le monde du football depuis 40 ans, je n'ai jamais été exclu pour quelque comportement que ce soit dans les rôles que j'ai occupés mais j'accepte la décision prise à mon égard. Je vous présente mes excuses, à vous, aux téléspectateurs et à mes nombreux amis. Dans ma famille, il y a des gens de couleur aux yeux desquels je ne voudrais pas passer pour un raciste. Je ne suis pas comme ça. Ma compagne avec laquelle je vis depuis 17 ans est également noire. J'ai deux petites nièces noires. Dans ma carrière, j'ai rencontré beaucoup de joueurs de couleur, je n'ai jamais eu de problème", se justifie le journaliste italien.

Il adresse ensuite un message à Romelu, auprès duquel il s'excuse: "Je voudrais m'excuser auprès de Lukaku en personne. J'aimerais pouvoir le rencontrer. Je n'ai pas dormi ce soir. Aujourd'hui je ne pouvais pas manger. Un tel manque de tact et d'éducation ne me correspond pas".