Le choc entre les deux titans du football européen va opposer deux entraîneurs aux profils dissemblables : le "maître" Sir Alex Ferguson, 67 ans, des trophées en pagaille, et "l’espoir" Josep Guardiola, 38 ans, qui vit sa première saison sur le banc.

Après une carrière de joueur discrète, cantonnée au championnat écossais dans les années 60-70, Ferguson est devenu au fil des ans un des entraîneurs les plus réputés du monde grâce à sa formidable réussite à Manchester où il officie depuis 1986. A son conséquent palmarès figurent notamment deux Ligues de Champions et onze titres de champion.

Guardiola, plus jeune de 29 ans, fut un grand meneur de jeu, capitaine du "mythique" Barça des années 90 sous les ordres de Johan Cruyff, vainqueur de la C1 en 1992 et de six championnats. Sur le banc, c’est, en revanche, un néophyte : avant de prendre la tête des "Blaugranas" en début de saison, son expérience se limitait à une année à la tête du Barça B. Cela ne l’empêche toutefois pas de réaliser des débuts fracassants puisque son équipe a déjà emporté le championnat et la Coupe d’Espagne, ce qui augure d’une belle carrière pour lui.

Sir Alex n’aurait naturellement jamais pu bâtir une telle carrière sans une forte personnalité et un caractère bien trempé. A MU, il n’y a qu’un maître à bord, c’est lui. D’un abord austère et sérieux, Guardiola a, lui, fait très fort dès sa première année : remettre de l’ordre dans un vestiaire qui, à la fin du mandat de son prédécesseur Frank Rijkaard, ressemblait de plus en plus à une pétaudière.

Les deux techniciens ne sont pas des originaux dans le sens où ils font jouer leur formation selon des principes bien établis. A "ManU", Ferguson a réussi à créer une savante alchimie, où le collectif passe avant tout, mais sans brider les individualités. Son 4-3-3 repose sur une défense de fer. Au Barça, Guardiola perpétue plus que jamais la tradition du club, en droite ligne de Cruyff : des passes et encore des passes, de la vitesse, du jeu et encore du jeu. (D’après AFP)