Le Mercato : un bémol à l'arrêt Bosman

A.V.d.L. Publié le - Mis à jour le

Football

Les fêtes de fin d’année ont également apporté leurs lots de cadeaux aux supporters de foot. Les Reds de Liverpool ont reçu leur Anelka, Mihajlovic a été offert aux tifosi de la Fiorentina et chez nous, Cavens a été prêté pour une deuxième fois en six mois aux inconditionnels des Rouches. Quelle générosité! Pourquoi tant de bonté en cette période de grand froid ? C’est tout simplement le mercato d’hiver qui s’est ouvert dans plusieurs pays.

Hormis l’Angleterre, tous les pays européens sont soumis à des dates précises pour transférer des joueurs. Trois pays, et non des moindres, connaissent un mercato d’hiver. Il s’agit de l’Italie, de la France et de l’Espagne. A l’inverse, l’Angleterre et sa première League connaît un marché ouvert où les clubs peuvent transférer toute la saison jusqu’au troisième vendredi de mars afin de ne pas perturber la fin du championnat. En Belgique, les clubs ont jusqu’au 31 mars pour acquérir un quelconque renfort. Mais jusqu’à quand les différentes nations de football vont-elles jouer en solo ? Plus pour longtemps, rassurez-vous!

La FIFA compte en effet homogénéiser les calendriers nationaux pour mettre un terme à ce jeu de chaise musicale. La fédération mondiale compte ouvrir deux fenêtres de transferts : la période estivale qui s’étalerait du premier juin au trente et un août, et la période hivernale qui irait du premier au trente et un janvier. Une réforme qui permettra certainement plus de clarté, mais qui suscite des réactions fort diverses (voire contestataires) dans le monde du ballon rond..

AU DÉTRIMENT DES JOUEURS

Grâce à l’adoption d’un calendrier international, les supporters pourront mieux s’identifier à leur équipe. Si cette stabilité des noyaux réjouira certainement les inconditionnels (grâce à deux petites périodes de transferts limitées à quatre petits mois), les joueurs, eux, n’apprécieront pas vraiment que leur liberté de circulation soit réduite. Et on peut les comprendre. Suite à l’arrêt Bosman, les sportifs avaient acquis une plus grande liberté en pouvant quitter leur club s’ils arrivaient en fin de contrat. Maintenant, avec cette nouvelle réglementation, il ne suffira plus que les trois parties tombent d’accord (les deux clubs et le joueur).

Il faudra également qu’ils le fassent selon les bonnes dates. Un footballeur ne sera en effet transférable que pendant un tiers de l’année ! Les caractériels devront soit se calmer soit choisir la bonne période pour se disputer avec leur entraîneur… Cette harmonisation des périodes de transfert n’entrera toutefois en vigueur que la prochaine saison au plus tôt.

D’ici là, chaque pays mène la politique que bon lui semble. L’Italie, la France et L’Espagne ont ainsi ouvert leur mercato d’hiver dernièrement (voir encadré). Mais cette ouverture du marché ne profite généralement qu’aux joueurs de secondes catégories ou aux “starlettes” reléguées sur le banc. Les grands clubs de ces trois nations opèrent plutôt pendant l’été en confectionnant un noyau qui sera amené à batailler sur plusieurs fronts, et ce jusqu’au terme du championnat. Il n’entre tout simplement pas dans les plans de ces formations d’attirer des éléments en cours de championnats.

PAS COMME LES AUTRES

Les fouteux des îles britanniques ont par contre une tout autre vision du marché. Ils prônent la liberté d’emploi, ce qui fait qu’on assiste à de gros transferts chaque mois. Les derniers en date sont ceux d’Anelka à Liverpool, de Fowler à Leeds et d’Andy Cole à Aston Villa. Une habitude qui se perdra péniblement, mais obligatoirement.

Avec cette nouvelle réglementation, la pression sera sans conteste sur les dirigeants. Ceux-ci n’auront pas trop le droit à l’erreur et ils devront composer leur effectif avec une grande minutie. De toute façon, en Belgique, le moins que l’on puisse dire c’est que durant l’année, il ne se passe pas grand-chose sur le marché. Et par conséquent, ces nouvelles dispositions ne limiteront pas trop la manœuvre de décision des dirigeants puisqu’ils étaient presque tout le temps inactifs sur le marché des transferts…

A.V.d.L.

A lire également

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM

Facebook