Le parquet de l'Union belge de football (URBSFA) a convoqué Medhi Carcela devant la Commission des litiges, mardi. Ce qui signifie qu'il souhaite une suspension supérieure à quatre matchs. Björn Ruytinx va également être poursuivi, a indiqué le procureur fédéral Marc Rubens au micro de Sporza. La convocation de Carcela était attendue. Quand le parquet souhaite suspendre un joueur pour plus de quatre rencontres, il le convoque automatiquement. Marc Rubens a déclaré au micro de Sporza que le geste de Carcela serait qualifié de "faute provoquée" par l'agression commise par Ruytinx. Un élément favorable à Carcela au moment de se défendre devant la Commission des litiges mardi.

Avant d'adresser à Bjorn Ruytinx la solide gifle pour laquelle il a été exclu à la 45e minute, le médian du Standard avait été victime d'une première faute sérieuse de Cerigioni avant d'être littéralement agressé par Ruytinx, qui s'est essuyé les crampons sur la cheville gauche du Marocain.

L'attaquant louvaniste n'a reçu qu'une carte jaune et ne pourra pas être poursuivi pour son geste puisque l'arbitre Tim Pots l'a vu et sanctionné. "Pas de deuxième match après le match", a rappelé Rubens.

Mais après son agression sur Carcela, Ruytinx a affiché un sourire et un sentiment de satisfaction qui est resté en travers de la gorge du parquet. "Le règlement autorise de poursuivre sur base des images télés un joueur pour comportement déplacé ou incorrect. Nous estimons que le comportement de Ruytinx était déplacé et incorrect", a révélé Rubens. Ruytinx sera convoqué devant la Commission des litiges le mardi 17 décembre.

En attendant, le capitaine de OHL pourra jouer face à Ostende le week-end prochain, comme le prévoit le règlement.