Thierry Henry et Robert Pirès s’y étaient essayés en se manquant grossièrement. Lionel Messi et Luis Suarez y sont parvenus comme par enchantement.

Alors que le Barça menait 3-1 face au Celta Vigo de Théo Bongonda, laissé au repos, l’Argentin a obtenu un penalty. Et plutôt que de le transformer comme il en a l’habitude, le quintuple Ballon d’Or a feinté la frappe, touchant simplement le ballon pour Luis Suarez qui est arrivé lancé pour marquer.


Pour beaucoup , la paternité de ce penalty à deux incombe à Johan Cruyff et Jesper Olssen mais les premiers à avoir tenté et réussi ce geste technique sont Rik Coppens et André Piters. En 1961, alors que les Diables menaient déjà 6-1 face l’Islande, Coppens s’est élancé non pas pour frapper mais pour effectuer un une-deux avec Pitters avant de marquer.

Voilà peut-être une piste à creuser pour Lionel Messi et Luis Suarez qui, avec Neymar, ont à nouveau livré une prestation d’un niveau technique impressionnant qui permet au FC Barcelone d’occuper plus que jamais la tête de la Liga. La preuve avec cet autre chef d'oeuvre de Léo qui déflorait le marquoir. 


Ce coup de patte surréaliste de La Pulga sur penalty rappelle en tous cas la tentative totalement loupée du duo Pirès-Henry durant la grande époque des Irrésistibles d'Arsenal. Epic fail...



Le penalty de Messi à la Cruyff? Luis Enrique "ne s'y risquerait pas"

L'entraîneur du FC Barcelone Luis Enrique a déclaré qu'il "ne se risquer(ait) pas" à frapper un penalty indirect comme l'a fait Lionel Messi dimanche contre le Celta Vigo (6-1), décalant un partenaire à l'image du geste immortalisé par Johan Cruyff en son temps.

Ayant obtenu un penalty à la 81e minute de jeu au Camp Nou, Messi l'a tiré d'une manière inhabituelle qui fera sans doute le tour du monde: au lieu de frapper pour tenter d'inscrire le 300e but de sa carrière en Liga, l'Argentin a préféré décaler le ballon sur sa droite pour Luis Suarez, qui a inscrit son troisième but de la soirée.

"Je ne m'y risquerais pas, parce que je marcherais sans doute sur le ballon et je glisserais. Mais je ne tirais pas les penalties", a ironisé en conférence de presse Luis Enrique, qui a notamment porté le maillot du Barça en tant que joueur.

Il a rappelé au passage qu'un autre ancien attaquant barcelonais, Johan Cruyff, avait déjà frappé ainsi un penalty. C'était en 1982 et le Néerlandais portait le maillot de l'Ajax Amsterdam contre Helmond Sport: il avait fait la passe à un équipier, lequel lui avait remis le ballon aussitôt pour lui permettre de marquer.

"C'est une manière autorisée de le frapper", a ajouté Luis Enrique pour parer par avance aux éventuelles critiques concernant un manque de respect envers l'adversaire.

"Comme c'est une situation qui va générer un très grand débat (...), cela plaira à certains et pas à d'autres. Mais les joueurs du Barça, en plus d'essayer de gagner des titres, essaient de prendre du plaisir et de faire profiter les +socios+ (supporteurs-actionnaires) d'une manière sportive et spectaculaire. C'est comme ça", a-t-il ajouté, refusant de qualifier cette soirée d'"historique".

"C'est une très belle soirée pour nous, nous avons battu une grande équipe, mais ce n'est rien de plus qu'une soirée normale. Ce sera historique si nous obtenons des titres", a-t-il conclu. "Cette victoire nous renforce et nous permet de rester leaders."