On est dans une très bonne situation financière, au point qu’on pourrait se permettre de refuser vingt millions pour Youri Tielemans lors de ce mercato."

Voilà ce que Herman Van Holsbeeck a déclaré en arrivant à La Manga jeudi. Autrement dit, aucun titulaire ne partira cet hiver.

La donne changera par contre cet été. La direction du Sporting est consciente du potentiel présent dans son effectif et veut, à juste titre, en tirer un très gros bénéfice. Avec leurs quatre têtes d’affiche, les Bruxellois pourraient arriver à toucher… soixante millions d’ici l’été 2016, soit l’équivalent de l’achat de dix Steven Defour ou 133 % du budget annuel. Pour cela, il faudra vendre intelligemment et dans le bon timing.

Dennis Praet

C’est Hasi lui-même qui le dit : il est le meilleur Anderlechtois cette saison. Et le Soulier d’Or viendra peut-être le confirmer mercredi. Bref, il est prêt pour le grand saut vers l’étranger. Cet été, il lui restera deux ans de contrat au Sporting, le bon moment pour pouvoir encore exiger une grosse somme sans commencer à paniquer sur l’échéance future du bail. S’il était estimé à dix millions en fin de saison passée, son prix a augmenté de plusieurs millions grâce à sa très bonne Ligue des Champions.

Youri Tielemans

Il va bientôt prolonger son contrat, mettant le club sur le velours pour négocier dans les mois à venir avec les nombreux clubs qui le courtisent. Mais l’idée du Sporting n’est pas de le vendre cet été, plutôt le suivant. Sauf catastrophe, il devrait encore avoir pris une autre ampleur d’ici-là, faisant grimper sa valeur vers la barre des vingt millions.

Aleksandar Mitrovic

Le Serbe est souvent critiqué mais sa moyenne de buts depuis son arrivée en Belgique reste excellente (31 buts marqués en matches officiels) pour un joueur de vingt ans. "Son profil est très recherché, particulièrement en Angleterre", précise Herman Van Holsbeeck. Le club aimerait aussi attendre l’été 2016 pour le vendre, histoire que Mitrovic confirme son talent en Coupe d’Europe la saison prochaine. "Nous souhaitons le vendre lors du mercato estival 2016 pour le triple de la somme d’achat (NdlR : soit quinze millions)", avait déclaré Van Holsbeeck en mai dernier.

Chancel Mbemba

Comme Praet, son contrat prendra fin en juin 2017. Il a promis aux dirigeants de rester cet hiver malgré un intérêt déjà important mais il ne fait pratiquement aucun doute qu’il ne sera plus en Belgique la saison prochaine. Ses prestations en C1 ont fini de convaincre les recruteurs. Même s’il ne sera pas encore naturalisé belge cet été, il devrait obtenir un permis de travail pour la Premier League dont il rêve. Quand un très grand club s’intéresse à un joueur qui ne répond pas aux critères, il engage un avocat qui résout toujours l’équation. Son prix est estimé entre huit et douze millions. Tout dépendra de la concurrence entre les clubs intéressés au moment de la vente.