Quaresma a inscrit le penalty victorieux, Blaszczykowski manque le sien.

Le Portugal s'est offert le premier billet pour les demi-finales de l'Euro 2016 en battant la Pologne aux tirs au but (5-3) en quart de finale, jeudi à Marseille. Le score était de 1-1 après les 90 minutes réglementaires et après la prolongation. En demi-finales, le Portugal rencontrera, mercredi à Lyon, soit la Belgique soit le Pays de Galles, qui s'affrontent vendredi à Lille.

Alors que la Pologne alignait un onze inchangé, le sélectionneur portugais débutait avec Eliseu et Renato Sanches.

La rencontre débutait sur les chapeau de roue. L'événement que toute la Pologne attendait depuis des semaines survint après moins de deux minutes de jeu: un but de Robert Lewandoski. L'attaquant du Bayern, muet depuis le début de l'Euro alors qu'il a terminé meilleur buteur des qualifications avec 13 roses, était à la réception d'un centre en retrait de Grosicki. Il ouvrait le score après 1:40 de jeu, devenant le deuxième le plus rapide de l'histoire de l'Euro.


Dominé durant la première moitié ce la 1e période, le Portugal égalisait à la 33e minute par Renato Sanches. Astucieusement servi par une talonnade de Nanni, il trompait Fabianski d'un tir du gauche détourné par un défenseur.


La seconde période n'apportait pas de but, malgré les occasions de Cedric ou de Pepe. A la 81, Jedrzejczyk fut à deux doigts de tromper son gardien en interceptant une passe de Pepe pour Ronaldo. Le marquoir affichant 1-1 après 90 minutes, on dut jouer les prolongations, comme ce fut le cas en 8e pour les deux équipes.

Cette demi-heure de rabiot, interrompue quelques minutes à la suite de l'arrivée d'un supporter portugais sur la pelouse, ne permit pas de débloquer la situation. C'est au tirs au but que se devait se jouer le premier quart de l'Euro.

Alors que les Portugais avaient réussi leurs quatre envois, Jakub "Kuba" Blaszczykowski, le 4e tireur polonais. Puis, Ricardo Quaresma faisait trembler les filets et envoyait le Portugal en demi-finales.

Finaliste de l'Euro 2004, le Portugal se retrouve en demi-finales de l'Euro pour la 5e fois de son histoire. Le Portugal était demi-finaliste de la précédente édition en 2012 et avait perdu aux tirs au but contre l'Espagne, futur vainqueur.


Renato Sanches élu "Homme du match"

Le Portugais Renato Sanches a été élu "Homme du match" Pologne - Portugal, le premier quart de finale de l'Euro 2016, disputé jeudi soir à Marseille.

Le médian de 18 ans, qui vient d'être transféré de Benfica au Bayern Munich, a fêté sa première titularisation par un but à la 33e minute. C'était le but de l'égalisation, après l'ouverture du score par Robert Lewandowski après 2 minutes.

Le Portugal s'est qualifié aux tirs au but (5-3) pour les demi-finales. Les Portugais affronteront en demies le vainqueur de Pays de Galles - Belgique.

"C'était un moment très très fort, je suis très heureux d'avoir marqué surtout que je n'y attendais pas. Ca fait partie du foot ce scenario. On a toujours fait de notre mieux. Chaque équipe se prépare du mieux possible pour les tirs au but car effectivement c'est une possibilité à partir de maintenant", a déclaré Renato Sanches après la rencontre.


Cedric: "Notre équipe a démontré qu'elle était unie"

C'est aux tirs au but que le Portugal, qui n'a toujours pas gagné un match en 90 minutes, a forcé sa qualification pour l'Euro 2016, en sortant la Pologne dans le premier quart de finale, jeudi à Marseille. Le score était de 1-1 après 90 et 120 minutes.

"Je crois que notre équipe a démontré qu'elle était unie", a déclaré le Portugais Cedric. "On a débuté de mauvaise manière en concédant ce but d'entrée mais ensuite on a répondu présent tout au long es 90 minutes et même au delà. On s'est crée d'avantage d'opportunité et d'occasions. C'était difficile mais on a travaillé très dur et on a toujours cru en nous qu'on pourrait aller aussi loin. On est récompensé mais il y a eu beaucoup de souffrance pendant les tirs au but, on était crispé".

En demi-finales, le Portugal affrontera le vainqueur de Pays de Galles - Belgique.


Fernando Santos: "Se calmer, savourer, se concentrer"

Le Portugal doit "garder les pieds sur terre, se calmer, savourer et se reconcentrer", lui a demandé jeudi son sélectionneur Fernando Santos après la qualification en demi-finale de l'Euro-2016 au détriment de la Pologne (1-1 a.p., 5-3 tab). "On n'a pas bien démarré, la Pologne a commencé tambour battant mais on savait à quoi s'attendre", a expliqué le technicien portugais en conférence de presse à l'issue de la rencontre. "Peut-être qu'on rêvait en début de rencontre, que certains étaient déjà satisfait d'être en quart."

Fernando Santos se félicitait de la réaction de ses joueurs après l'ouverture du score par les Polonais et de leur gestion du match après l'égalisation. "On a limité les dégâts lors de nos temps faibles et on est resté dans le match. On est resté solide face à une très bonne équipe et on a tenu jusqu'au bout", a-t-il expliqué.

Le sélectionneur portugais a également loué la prestation de son capitaine Cristiano Ronaldo. "Peut-être qu'ils ont été sous-estimé par certains mais Ronaldo est un capitaine exemplaire." Il a aussi souligné les qualités de Renato Sanches, auteur de l'égalisation, qui a "une belle marge de progression et (...) beaucoup de choses à offrir".

L'ancien entraîneur du FC Porto et de Benfica veut maintenant se concentrer sur les demi-finales. "Tout peut arriver. Il faudra garder les pieds sur terre, se calmer, savourer et se concentrer ensuite sur la demi-finale. On a les pieds sur terre", a-t-il conclu.

En demi-finale, la formation lusitanienne affrontera le vainqueur de la rencontre entre la Belgique le pays de Galles.


Arkadiusz Milik: "C'est le foot, il faut le digérer"

Le parcours de la Pologne à l'Euro 2016 s'est arrêté jeudi à Marseille au stade des quarts de finale. Qualifiés pour les quarts après avoir sorti la Suisse aux tirs au but, les Polonais ont cette fois été battus par le Portugal aux penalties.

"C'est le foot", a réagi l'attaquant polonais Arkadiusz Milik. "La semaine dernière on se qualifie aux tirs au but, aujourd'hui ce n'est pas le cas. Il faut le digérer. On a eu des occasions de marquer, mais cela me semble juste qu'on en soit arrivé là car c'était équilibré. Il y a beaucoup d'enseignements à tirer, de bonnes choses. Les qualifications pour le Mondial 2018 arrivent très vite et il y a du positif à retenir. Des jeunes ont beaucoup appris. C'est important aussi de n'avoir concédé que deux buts dans le tournoi et d'avoir l'une des meilleures défenses. On va pouvoir s'appuyer là-dessus".


Robert Lewandowski: "Cela fait mal"

Robert Lewandowski était très déçu après l'élimination de la Pologne, aux tirs au but face au Portugal, en quarts de finale de l'Euro 2016, jeudi à Marseille.

L'attaquant polonais avait ouvert le score après 1 minutes 40 secondes, plantant son premier but du tournoi et devenant le 2e buteur le plus rapide de l'histoire de l'Euro.

Le Portugal a égalisé à la 33e grâce à Renato Sanches, qui sera le coéquipier de Lewandowski la saison prochaine au Bayern, et le score n'a plus bougé jusqu'à la fin de la prolongation.

"Cela fait très mal", a déclaré Lewandowski. "Nous avons perdu face à une équipe qui avait peut-être une meilleure possession de balle mais qui n'a pas eu plus d'occasions. C'est une grande déception. A nous de nous remettre de ce coup dur".