L’Uefa ne se contente pas de réfléchir à la manière de voir les championnats achever leur saison domestique, elle pense aussi à l’exercice suivant. Et trace doucement mais sûrement les contours d’un exercice 2020/2021 qui s’annonce dantesque.

En plus de vouloir terminer au pas de charge sa Ligue des champions avec une finale qu’elle aimerait voir se tenir le 29 août prochain, l’instance a concocté un projet de calendrier aux allures de cadences infernales qui a fuité dans plusieurs médias.

La saison 2020/2021 débuterait en septembre par une première fenêtre internationale (du 4 au 8) pour y placer les deux premières rencontres de la Ligue des Nations. Une compétition qui est censée se poursuivre du 7 au 13 octobre avec trois journées puis du 11 au 17 novembre avec les deux derniers matchs. La dernière semaine de mars (du 24 au 30) permettrait, elle, de disputer les barrages à l’Euro et des rencontres de préparation pour les nations déjà qualifiées.

Les clubs, eux, pourraient reprendre leur championnat le 12 septembre. Le tout avant le début des tours préliminaires des Coupes d’Europe le 15. Les phases des groupes de la C1 et de la C2 s’étendraient du 20 octobre au 25 février. La phase à élimination directe est théoriquement prévue dès le 9 mai pour une apothéose les 20 et 23 mai. Soit un peu moins de trois semaines avant le coup d’envoi de l’Euro le 11 juin. Le tout dans ce qui pourrait être la saison la plus dense de l’histoire avec le même nombre de matchs qu’habituellement mais avec six semaines de moins…