Le PSG s'est idéalement relancé dans la course aux 8es de finale de la Ligue des champions en battant Liverpool 2 à 1, dans un match capital du groupe C, dit "de la mort".

Groupe B: le Barça et Tottenham s'imposent

Un but de Christian Eriksen en fin de rencontre contre l'Inter Milan (1-0) a maintenu Tottenham en vie en Ligue des champions, mercredi à Wembley, les deux équipes devant désormais se disputer la qualification pour les huitièmes de finale, derrière le Barça, lors du dernier match.

Tottenham n'est pas maudit: alors qu'un scénario catastrophe commençait à éteindre un stade de Wembley désabusé devant les innombrables ratés des Spurs, le Danois, à peine entré en jeu, a conclu une superbe montée de balle initiée par Moussa Sissoko et prolongée par Dele Alli (80e).

Les Spurs, condamnés à s'imposer pour garder une chance de voir les huitièmes, semblaient pourtant se diriger vers une cuisante déception, similaire à celle reçue en mars contre la Juventus Turin en 8es de l'édition précédente, lorsqu'ils tenaient leur qualification avant de s'écrouler à 30 minutes du terme du match retour (2-1).

Similaire aussi au match aller du 18 septembre dernier à San Siro: dominateurs et menant au score, les hommes de Mauricio Pochettino avaient concédé la défaite (2-1) dans les cinq dernières minutes.

Mercredi, Tottenham a encore dominé, outrageusement. Et gâché encore plus: tirs d'Harry Kane détourné par Samir Handanovic (7e) puis contré (43e), frappes de Dele Alli à côté (10e et 68e), Erik Lamela encore à côté (19e), parades d'Handanovic devant Lucas Moura (30e, 43e), tir contré de Moussa Sissoko (32e), barre transversale sur une frappe d'Harry Winks (38e), tête de Jan Vertonghen (70e)...

La liste des occasions manquées commençait à faire peur, jusqu'à l'éclair de génie collectif de fin de match, qui a complètement déboussolé l'Inter.

Dans ce groupe B ultra relevé, il faudra forcément un déçu. Derrière un Barça intouchable, et loin devant un PSV logiquement inférieur, la lutte pour la 2e place se jouera donc entre Italiens et Anglais, qui comptent tous deux sept points, lors de la dernière journée.

Les Milanais accueilleront le PSV, déjà éliminé. Les Londoniens iront eux défier le Barça, déjà assuré de terminer en tête après sa victoire à Eindhoven (2-1). En cas de résultat identique, avantage aux Spurs à la différence particulière grâce au but marqué à Milan.

Groupe C: Le PSG, désormais deuxième du groupe derrière Naples, jouera sa qualification à Belgrade

Face aux Reds, finalistes la saison passée, Juan Bernat a ouvert le score (13e) et Neymar a corsé l'addition (37e). Puis, juste avant la pause, James Milner a réduit le score sur penalty après une faute d'Angel Di Maria sur Sadio Mané (45e+1).

Naples s'est imposé 3-1 sans grande difficulté mardi face à l'Etoile Rouge Belgrade et conserve la tête du groupe C de la Ligue des Champions devant le Paris SG et Liverpool, mais l'équipe de Carlo Ancelotti peut encore tout perdre lors de la dernière journée.

"A ce stade, si on ne passe pas, on est vraiment des cons", avait prévenu lundi le technicien italien en conférence de presse.

Son équipe a fait un pas supplémentaire vers les 8e de finale en battant comme prévu l'Etoile Rouge et elle a globalement son destin en mains. Mais le but encaissé mardi alors qu'elle menait tranquillement 3-0 pourrait avoir son importance.

Si le PSG s'impose face à l'Etoile Rouge, le deuxième billet se jouera en effet à Anfield Road, où Liverpool et Naples joueront une sorte de finale.

En cas de match nul ou de succès, Naples passerait. Mais si Liverpool gagne 1-0 ou par plusieurs buts d'écart, Naples glisserait à la troisième place et laisserait le PSG et les Reds rejoindre les 8e de finale.

En attendant, les Napolitains ont donc sans surprise dominé l'Etoile Rouge, qui de son côté n'est plus en course pour la qualification.

C'est le capitaine Hamsik qui a ouvert la marque dès la 11e minute en reprenant du gauche une remise de Maksimovic sur corner.

Les deux buts suivants ont été inscrits par Mertens, d'abord d'une belle reprise de l'extérieur du droit dans la surface (33e), puis d'une jolie frappe en lucarne (52e). Avec ce doublé, l'attaquant des Diables a atteint la barre des 100 buts sous le maillot du Napoli. Le Diable Rouge devient également le premier joueur belge à inscrire dix buts en Ligue des champions.

Mais cinq minutes plus tard, l'Etoile Rouge a réduit la marque par Ben Nabouhane (3-1, 57e) après une superbe passe décisive de Marin sur une des très rares actions serbes du match.

Anecdotique dans l'histoire de ce match, ce but fragilise pourtant la différence de buts des Napolitains au moment de conclure la phase de groupes.

Groupe D: Porto assure sa qualif'


SUIVEZ NOTRE MULTILIVE