MADRID Samedi soir, le Real Madrid a subi sa première défaite en Liga, et ce, chez un rival direct pour le titre en fin de saison, le FC Valence (2-0). Com- me excuse (mais en est-ce une?), le Real peut déplorer l'absence sur blessure de Raul. Et Zinedine Zidane, le régulateur du jeu merengue, était lui fort mal inspiré. Comme on le dit souvent, quand le moteur a des ratés, la machine n'avance pas.

Le FC Valence, nouveau leader de la Liga, a rapidement ouvert le score par Mista (4e), Oliveira parachevant le travail en fin de match (71e). Le Real a donc perdu son premier véritable test en championnat. Et comme lors de la finale aller de la Supercoupe espagnole perdue à Marjorque (2-1) et lors du match nul en championnat à Villareal (1-1), les stars madrilènes ont failli en déplacement. La défense centrale d'Ivan Helguerra et Raul Bravo montre des signes de fébrilité. David Beckham n'est pas un véritable milieu défensif (mais il faut donner une place à toutes ces stars...). Heureusement, l'attaque madrilène est présente, et bien présente... à domicile (7-2 contre Valladolid, 4-2 contre Marseille en Ligue des Champions). La fébrilité madrilène en déplacement a de quoi faire tanguer le navire de l'amiral Carlos Queiroz. Et dire que mercredi, le Real joue son deuxième match de Ligue des Champions... au FC Porto!

© Les Sports 2003