A la veille d'accueillir Lokeren en match avancé de la quinzième journée de championnat et à quatre jours de recevoir le Sporting d'Anderlecht dans le cadre d'une rencontre d'alignement qui comptait, elle, pour la dixième journée, ce n'est pas tant les cinq buts encaissés dimanche soir par le Club brugeois au Staaienveld qui inquiètent ses supporters mais bien le moment choisi par les Flandriens pour subir leur première défaite de la saison.

Sans être coutumiers du fait en dépit de certains précédents (au Kiel, à deux reprises, à l'Antwerp en 1982 et au Lisp en 1998- 1999), les joueurs de Trond Sollied ont pris l'habitude de mal négocier les semaines précédant la trêve hivernale.

Précédents fâcheux

Pour s'en persuader, il suffit de se rappeler ce qui s'est produit l'an passé. Au départ d'un revers en Coupe de l'UEFA, le 6 décembre à Lyon, les Brugeois, qui viennent de s'incliner à l'Olympiapark face au Standard, perdent alors, coup sur coup, contre Mouscron et le Sporting d'Anderlecht: la voie est libre pour Genk!

Dans un contexte identique, après avoir été battus par Stuttgart jeudi dernier, les Flandriens ont à nouveau baissé pavillon ce week-end, au Staaienveld. Qu'en sera-t-il ce soir contre Lokeren, à domicile? C'est en affichant un état d'esprit de vainqueur que les Brugeois devront fouler tout à l'heure la pelouse de l'Olympiapark, pour se rassurer.

Il serait temps pour eux, et leurs supporters, que la mauvaise série s'arrête.

Bruges: Verlinden, Lesnjak, Clement, Maertens, Van Der Heyden, Simons, Englebert, Ceh, Verheyen, Martens, Mendoza.

Lokeren: Van Der Jeugt, Doba, Katana, Coulibaly, Conte, Kristinsson, Gretarsson, Vidarsson, De Beule, Kimoto, Bangoura.

Arbitre: M. Ver Eecke.

Coup d'envoi: 20h30.

© Les Sports 2002