ECLAIRAGE

Trois affrontements, par strates, entre les six premiers : la huitième journée n'aurait pas pu concocter un programme plus alléchant. Davantage encore que le récent et un peu précoce Anderlecht-Bruges, qui opposait le ténor confirmé à son principal outsider, déjà en délicatesse, la confrontation entre le Sporting et le Racing Genk, quatrième force réhabilitée du championnat, recèle tous les ingrédients d'un vrai sommet. Les deux équipes se côtoient en tête d'un classement resserré. Elles sont, toutes deux, invaincues. La meilleure défense à domicile de la compétition devra résister à l'attaque la plus prolifique. Dans les chiffres, Anderlecht ne domine pas la compétition comme on attendait qu'il le fît. Il voudra marquer son territoire, étayer son statut de patron par une victoire, probante, contre un de ses pairs. Le Racing n'a strictement rien à perdre. Il baigne dans la sérénité. Il ne s'est toutefois pas encore étalonné, cette saison. Comme référence, il ne peut avancer qu'un match nul, à domicile, contre un Standard alors en désarroi. Est-il capable de frapper un gros coup au stade Constant Vanden Stock ? Ses joueurs affectent de ne pas le croire vraiment. Mais ils joueront leur chance à fond.

Le Club Bruges, qui vient encore d'échapper, de justesse, à un affront européen, voudra profiter de ce premier vrai duel au sommet de la saison pour se rapprocher enfin au classement. Mais Westerlo, le plus discret des premiers classés, entend bien se pourvoir en appel de la défaite que lui avait infligée Anderlecht le mois dernier.

Son partage, flatteur pour le leader, avec le Sporting bruxellois a confirmé Charleroi premier club wallon. Le Sporting carolo va aller défendre cet honneur à Mons, face à la défense la plus hermétique du championnat. Vainqueur, Charleroi tirera un profit certain des affrontements entre les quatre meilleurs. Mais Mons incarne une des bonnes surprises de ce début de saison. Le choc, ici aussi, vaudra la peine d'être vécu.

La Gantoise-Standard ne manquera pas d'attraits, lui non plus. Les Gantois méritent mieux que leur classement. Ils développent un bon football. Le Standard ne méritait pas de perdre aussi sèchement à Vigo. Il peut désormais se consacrer uniquement au championnat. Cela tombe bien : il a encore du retard à combler.

Le Brussels enraiera-t-il sa chute au Cercle Bruges ? Zulte-Waregem, héros belge européen, confirmera-t-il à Beveren ? Le Lierse jouera gros à Roulers, qui commence à s'inquiéter. Ariel Jacobs devra-t-il craindre pour son poste si Lokeren s'incline à Saint-Trond ?

© La Libre Belgique 2006