Le maire de la ville avait proposé de changer le nom de stade San Paolo le 25 novembre, quelques heures seulement après l'annonce de la disparition de Maradona, devenu une véritable idole de la ville du sud de l'Italie après un passage marqué par ses deux seuls titres de champion d'Italie.