Voyager est désormais devenu risqué avec l’épidémie de coronavirus qui ne cesse de s’étendre sur la planète. Les Diables rouges pourraient en subir les conséquences. Un premier cas a été identifié ce week-end au Qatar, où les Belges doivent partir en stage à partir du 24 mars.

Le stage est, pour l’instant, toujours d’actualité mais la situation risque fort d’évoluer en un mois, et une annulation est envisagée.

Les employeurs de nos Diables auront leur mot à dire. Le règlement ne leur permet pas de refuser une sélection nationale mais ni les clubs ni les joueurs ne prendront de risque à un moment clé de la saison.

Les Diables sont, eux, surpris du manque d’informations reçues au sujet du stage. Autant au niveau de la santé que du fait qu’ils réclamaient de ne jouer qu’un seul match amical alors qu’ils devront finalement en disputer deux. Les familles seront logiquement invitées au Qatar pour compenser la longueur du stage. Les joueurs n’ont toutefois pas reçu d’officialisation de cette promesse.

L’annulation du stage pourrait coûter très cher à la Fédé. Le manque à gagner est évalué à 2,7 millions d’euros.