Déjà champions hier soir grâce à un penalty survenu en toute fin de match en faveur de Mouscron contre le FC Bruges, les Anderlechtois ont fait match nul samedi au Lierse. Mais le score importait peu, les Bruxellois – dont la plupart avait teint ses cheveux en mauve - n'avaient qu'une seule chose en tête: fêter enfin ce titre qui leur était promis depuis le début de l'année 2004. Jamais inquiété cette année, Anderlecht aura terminé en roue libre ce championnat. Reste désormais le suspense pour la relégation et le deuxième accessit à la Ligue des Champions.

Le nul brugeois de vendredi soir, conjugué à la victoire (4-1) du Standard face à Heusden, a rendu tout son suspense à la course à la deuxième place. Deux points séparent désormais les Liégeois du FC Bruges, qui s’affronteront lors de la prochaine journée. S’il devra remplir la difficile mission de s’imposer à Bruges pour entretenir ses espoirs de rejoindre la Ligue des Champions, le Standard est à nouveau maître de son destin.

Charleroi, en revanche, a manqué samedi soir une nouvelle occasion de se sortir du trou. Après avoir ouvert la marque (complètement contre le cours du jeu cependant) face au GBA, les Zèbres ont complètement pris l’eau en fin de rencontre pour finalement s’incliner 3-1. Une défaite aux lourdes conséquences pour le club hennuyer, qui dispose d’un calendrier plus relevé (Mouscron, Standard, Mons) que celui de l’Antwerp et d’Heusden, les deux autres candidats à la relégation depuis la victoire probablement salvatrice du CS Bruges face à St-Trond (2-1).