Changement d’environnement pour le sixième amical des Rouches. À l’occasion du déplacement de Monaco, c’est le Pairay de Seraing, baigné d’un généreux soleil, qui accueillait Liégeois et Monégasques.

Sous les yeux de Michel Preud’homme, qui était venu accompagné de Mbaye Leye, les Liégeois ont été mis en difficulté. C’est ce que voulait Philippe Montanier.

Car, hormis quelques fulgurances, notamment d’un Damjan Pavlovic ou d’un William Balikwisha, ses hommes n’ont pas été des plus précis en première période. Pour preuve le premier tir cadré liégeois est arrivé à la 35e, du pied droit de Pavlovic.

Un quart d’heure après l’ouverture du score de Geubbels, dont le contrôle pour enrhumer Joachim Carcela était aussi beau que la passe aérienne de Aholou (20e, 0-1). Concrétisation d’une domination dans le jeu, alors que les Monégasques ne disputaient que leur deuxième amical, quatre jours après la victoire 0-2 au Cercle.

Les jeunes pousses liégeoises ont donc eu un aperçu du niveau encore au-dessus que représentait un match contre une équipe de Ligue 1. Puis, comme Montanier l’avait prévu, il a changé tout le monde, sauf son gardien Laurent Henkinet, à l’heure de jeu. Quelques minutes après avoir dû faire monter Tapsoba plus tôt pour suppléer Michel-Ange Balikwisha, blessé.

L’occasion de voir le onze qui serait certainement, à l’une ou l’autre différence près, celui qui débutera la saison. Avec par exemple une paire centrale constituée de Mergim Vojvoda et Kostas Laifis. Les trois matchs sans Zinho Vanheusden, suspendu à la reprise, sont déjà dans la tête du coach français.

Une équipe qui faisait le forcing pour recoller au score, mais les véritables occasions n’étaient pas légion. À l’inverse Laurent Henkinet empêchait le 0-2 d’une parade du pied sur un tir puissant de Biancone, l’ex-Brugeois.

Puis, alors qu’on ne l’attendait plus, l’égalisation est venue du pied de Felipe Avenatti qui profitait d’une bonne récupération de Gojko Cimirot à l’entrée du rectangle. L’Uruguayen remettait cela quelques minutes plus tard sur un centre de Maxime Lestienne pour donner la victoire aux siens.

Jusqu’au boutistes, les Rouches ont assuré l’essentiel mais il leur reste un peu plus de deux semaines pour accorder leurs violons et être fin prêts pour la réception du Cercle.
Les deux amicaux restants, contre Nice samedi et Reims le 1er août, ne seront pas superflus dans cette optique.

La feuille de match :

Standard : Henkinet, J. Carcela (60e Fai), Nekadio (60e Vojvoda), Dussenne (60e Laifis), Pavlovic (60e Gavory), Shamir (60e Bastien), Raskin (60e Cimirot), W. Balikwisha (60e Amallah), M. Carcela (60e Lestienne) M.-A. Balikwisha (57e Tapsoba), Oulare (60e Avenatti).

Monaco : Lecomte, Aguilar (46e Biancone), Matisma (46e Marcelin), Badiashile, Jorge (46e Ballo-Toure), Ait Bennasser (46e Tchouameni), Ahoulou (46e Matazo), Musaba (46e Zagre), Golovin (46e Diop), Geubbels (46e Keita Balde), Ben Yedder (46e Isidor).

Arbitre : M. Van Damme.

Les buts : 20e Geubbels (0-1), 88e Avenatti (1-1), 90e+1 Avenatti (2-1).