Envoyé spécial au Luxembourg

Louis Pilot, Paul Philipp, Guy Hellers. Trois stars du football grand-ducal, trois anciens Standardmen... "Le Standard constitue une référence au Luxembourg", assure Guy Hellers, l'actuel sélectionneur fédéral, "rouche" pendant dix-sept ans. "Il y jouit d'une sympathie plus vive encore qu'Anderlecht car il a accueilli en son sein plus d'éléments locaux que le Sporting. Louis Pilot, notamment, incarnait un des piliers de la formation qui a ciselé la renommée du club liégeois. Personnellement, je regrette sincèrement que plus aucun joueur du Grand-Duché n'émarge à l'effectif actuel du Standard. Je m'efforce de rétablir la filière. La saison dernière, déjà, j'ai repris contact, dans ce but, avec Lucien D'Onofrio. J'ai scruté notre compétition de l'élite dans l'espoir de débusquer un futur talent. Jusqu'à présent, hélas, j'ai fait buisson creux."

Le sélectionneur grand-ducal n'est pas dupe de la valeur du football de son pays : "Son niveau est stable mais assez faible. Il y a deux ans, la fédération a décidé de constituer une élite de quatorze clubs. Hélas, de trop nombreuses équipes ne recèlent pas le niveau de notre élite."

Au tour précédent de la Coupe Uefa, l'UN Käerjeng a pourtant créé l'événement en éliminant les Norvégiens de Lilleström : "C'est une prouesse qui a fait beaucoup parler au Luxembourg", se félicite Guy Hellers, futur papa d'une petite fille, son troisième enfant. "Un tel résultat aiguise le charme éternel du football. Les Norvégiens ont péché par présomption. Ils s'étaient imaginé qu'une petite formation amateur ne leur taillerait jamais des croupières. Au match retour, l'UN 97 Käerjeng a disputé le match parfait sur le plan défensif. Elle n'a mené qu'une contre-attaque mais ce fut la bonne. Lilleström a développé un football décevant, trop stéréotypé."

Le Standard ne devrait pas commettre ce même péché d'arrogance : "Le plus grand adversaire du Standard - le seul en fait - sera... lui-même. S'ils disputent un vrai match de Coupe d'Europe, les Liégeois avaleront aisément Käerjeng. S'ils pensent qu'ils n'auront qu'à paraître pour vaincre, ils pourraient s'exposer à un mécompte."

L'UN Käerjeng est une équipe moyenne du Luxembourg. "Elle émarge au ventre mou du classement. Elle ne devrait jamais lutter pour la première ou même la deuxième place. Je dirais qu'en Belgique, elle éprouverait peut-être des difficultés à se maintenir en D2. Depuis quatre ou cinq ans, elle essaie de se stabiliser. Elle n'a ainsi pratiquement réalisé aucun transfert pendant la trêve. De son effectif actuel, je pense que seul Kivunghe aurait pu tenter une aventure chez les pros."

Guy Hellers a conservé le coeur tapissé en rouge et blanc. Il n'assistera toutefois pas au match : "Je ne croyais absolument pas à la qualification de Käerjeng. J'avais ainsi pris d'autres engagements auxquels je ne peux malheureusement pas me soustraire."