Le Standard devra battre Genk, ce mardi soir à la Cristal Arena, lors de la dernière journée des Playoffs 1 s’il veut être sacré champion de Belgique. Les rouches ont en tout cas parfaitement rempli leur contrat en prenant la mesure de leur éternel rival anderlechtois sur le score de 2-1. C’est l’ancien mauve Mémé Tchité qui a délivré Sclessin à la 79e d’une tête rageuse.

Witsel vs. Wasyl, une première depuis le 30 août 2009

C’est un Anderlecht déforcé qui se présentait en bord de Meuse suite au forfait de Deschacht qui s’ajoutait à la longue liste de blessés et autres éclopés. Mais, la surprise du chef était la titularisation de Marcin Wasilewski au poste d’arrière droit, tandis que Gillet avancait d’un cran sur l’échiquier. C'était la première fois depuis le "fameux" 30 août 2009 que le polonais et Axel Witsel se retrouvaient sur la même pelouse. Ziguy Badidanga, excellent contre La Gantoise était sacrifié au détriment de Kanu. Du côté du Standard, Camara retrouvait sa place dans un entrejeu renforcé aux côtés de Defour et Witsel. Pour le reste, aucun changement n’était opéré par Dominique D’Onofrio.

Première mi-temps plutôt équilibrée Les quarante-cinq premières minutes étaient d’un bon niveau avec un Anderlecht qui faisait mieux que se défendre face à des rouches qui carburent pourtant à du 22/25 depuis le début de ces Playoffs. La première grosse possibilité était d’ailleurs à mettre au crédit de Gillet qui s’infiltrait parfaitement sur un centre de Lukaku mais voyait sa reprise stoppée par Bolat. Le Standard réagissait ensuite via Mehdi Carcela, déchaîné sous les yeux de son sélectionneur Eric Gerets, qui déboulait sur son flanc droit avant de rentrer dans le jeu et de butter sur Schollen. Le Standard prenait petit à petit le jeu à son compte et ouvrait la marque à la 31e minute. Sur un dégagement de Bolat, Witsel gagnait son duel face à Lecjaks mal positionné et servait Carcela qui rentrait dans l’axe, évitait Juhasz, et voyait sa frappe finir au fond des filets malgré la déviation de Schollen. Malgré ce goal, Anderlecht réagissait bien et croyait avoir rétabli la situation via Gillet à la réception d’un centre de Suarez. L’anderlechtois était cependant signalé hors-jeu de justesse. Le milieu droit anderlechtois, très percutant ce samedi, allait ensuite se voir refuser un pénalty alors que Pocognoli l’avait accroché dans les 16 mètres. Le Standard qui se procurait encore une belle possibilité rejoignait malgré tout les vestaires avec ce maigre avantage.

Mano à mano avec Genk En deuxième mi-temps, le Standard prenait clairement le jeu à compte mais ne parvenait pas réellement à inquiéter Schollen. Les liégeois allaient ensuite perdre Pocognoli qui se tordait le genou après un tacle sur Lukaku. L’arrière gauche devait quitter la pelouse pour Ciman, on craint une rupture des ligaments. Une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, Juhasz égalisait contre le cours du jeu. Sur un corner de Kljestan, les standarmen allaient perdre leurs 3 duels aériens contre Lukaku, Gillet et Wasyl. La tête du polonais arrivait malencontreusement sur celle de Juhasz qui égalisait du visage... Au même moment, du côté de Gand, les joueurs locaux égalisaient alors qu’ils avaient été menés de deux buts par le Racing Genk.

Le Standard allait ensuite pousser pour tenter d’arracher la victoire. Jelle Van Damme se créait deux grosses possibilités. Sur la première, il partait dans le dos de Wasilewski après avoir été lancé de la tête par Witsel, reprenait de l’extérieur du gauche mais voyait son envoi filer de peu à côté. Quelques minutes plus tard, c’est l’équerre du but de Schollen qui allait se dresser sur son chemin après une frappe violente consécutive à une passe en finesse de Tchité. A la 76e, Van Damme centrait en direction du second poteau où Carcela se trouvait à la réception du cuir. L’international marocain recentrait de son pied gauche vers Tchité qui devançait Juhasz pour placer un coup de casque victorieux. La défense anderlechtoise n’était clairement pas exempte de tout reproche sur ce coup. Le Standard pensait avoir aussi repris l’avantage au classement sur son adversaire limbourgeois mais la joie du peuple de Sclessin allait être rapidement tempérée par l’annonce du but de Marvin Ogunjimi. Il était dit que Genkois et Standarmen allaient rester liés jusqu’au bout.. Les dernières minutes de match n’allaient plus rien changer. Le Standard s’imposait méritoirement face à un Anderlecht qui n’a certes pas démérité mais était insuffisamment armé pour espérer quelque chose de ce déplacement.

Au classement, Genk et le Standard sont donc toujours à égalité et se départageront lors d’un affrontement direct ce mardi à la Cristal Arena. Un simple match nul suffira aux limbourgeois pour être sacré alors que le Standard n’aura pas d’autre alternative que de s’imposer. Anderlecht terminera lui seulement troisième et devra se contenter de l’Europa League la saison prochaine.

Genk en pôle position

Genk s'imposé dans un match à rebondissement à La Gantoise 2-3 lors de la 9e journée des play-offs 1. A Gentbrugge, De Bruyne donna l'avantage à Genk d'un centre-tir splendide (44e). Tozser doubla le score à la 48e minute. L'arbitre Vervecken accorda un penalty à La Gantoise que Wils transforma (51e). Arbitman égalisa à la 71e mais Ogunjimi inscrivit le but victorieux (81e).

Il suffira donc d'un match nul à Genk face au Standard pour être champion.

Dans le dernier match de la soirée, le FC Bruges s'est imposé 0-1 à Lokeren grâce à Perisic (42e).