Décidément, on n'a pas fini de parler des incidents lors du derby wallon entre Charleroi et le Standard (le 27 octobre 2015).

En effet, selon une information dévoilée par nos confrères de la Dernière Heure, suite à la plainte des dirigeants carolos qui souhaitent que le match soit rejoué car l'arbitre M.Luc Wouters n'a pas respecté le règlement, le club liégeois est convoqué ce mardi 10 novembre devant la Commission des Litiges de l'Union belge.

Visiblement, après avoir profité de plusieurs sursis, le Standard craint, cette fois, de payer l'addition. Il tente donc un subterfuge en introduisant une action en référé auprès du Tribunal civil de Liège afin que ce dernier décide que la dite Commission des Litiges n'est pas apte à statuer.

Un jeu très dangereux pour la direction rouche car tous les clubs de la Pro League signent chaque année, c'est d'ailleurs une des conditions d'octroi de la licence, les statuts de l'Union belge qui spécifient que la Commission des Litiges est l'organe qui statue.

Et à défaut la Commission arbitral du Sport. Mais en aucun cas les tribunaux civils sous risque d'exclusion de la Pro League.

Le Standard, en intentant cette action devant la Tribunal civil de Liège, se met donc en marge de la Pro League et risque de donner du grain à moudre à certains clubs (notamment les mal classés) pour réclamer son exclusion.

Peut-être vaudrait-il mieux assumer le comportement d'une frange de ses supporters...


La Famille des Rouches aussi devant le tribunal !

Suite à l'interdiction de stade infligée après les incidents qui ont émaillé le derby wallon, la Famille des Rouches a décidé d’introduire une procédure judiciaire à l’encontre de l’URBSFA devant le tribunal de 1ère instance de Liège.

Voici le communiqué de la Famille des Rouches:

"Suites aux poursuites entreprises par le Parquet Fédéral de l’URBSFA à l’encontre du Standard de Liège, la Famille des Rouches a été informée de la possibilité de voir infliger à l’ensemble de ses membres une interdiction d’assister à un match de leur équipe favorite.

Il convient tout d’abord de rappeler que la FDR ne cautionne en rien les comportements dangereux et répréhensibles dont ont été auteurs certains « supporters » lors du dernier derby wallon. Cependant, la raison d’être principale de la Famille des Rouches est de défendre l’intérêt de plus de 13.000 supporters du Standard, tant vis-à-vis du club que vis-à-vis de l’extérieur. Il est dès lors impensable d’accepter sans réagir que plus 99% de personnes soient pénalisées par des faits commis par moins d’1% d’entre elles.

Ainsi, afin de se défendre contre le préjudice qui lui serait causé et de préserver les intérêts de ses membres, la FDR a décidé d’introduire une procédure judiciaire à l’encontre de l’URBSFA devant le tribunal de 1ère instance de Liège afin que la Loi Football en vigueur soit appliquée aux incidents en question. La Cellule Football du Ministère de l’Intérieur est la seule instance habilitée à prendre des mesures cohérentes et ciblées, au contraire d’une sanction profondément injuste et inappropriée."

De son côté, le club s'est également fendu d'un communiqué:

"Suite aux incidents survenus lors de la rencontre opposant le Standard de Liège au Sporting de Charleroi, le Standard a directement réagi et pris les mesures nécessaires vis-à-vis des groupes identifiés et incriminés.

Toutefois, si le Standard condamne fermement l’attitude inexcusable de quelques supporters isolés, il ne peut pas admettre que des milliers d’autres supporters, dont le comportement est exemplaire, puissent risquer d’être injustement sanctionnés pour des faits qu’ils n’ont pas commis.

En effet, des règles sont mises en place pour être respectées et les sanctions éventuelles doivent être appliquées de façon cohérente, juste et équitable. C’est d’ailleurs dans ce sens que vont les dispositions de la Loi Football qui a pour but de règlementer la problématique de l’organisation et la sécurité lors de matches de football. Cette loi prévoit une série de sanctions pénales à l’encontre d’auteurs d’infractions, ceci relevant de la compétence de la Cellule Football du Ministère de l’Intérieur.

Une sanction disciplinaire de l’URBSFA visant à interdire l’accès à un match à des milliers de personnes, en plus d’être fondamentalement injuste, n’aiderait en rien à éviter d’autres incidents à l’avenir.

C’est pourquoi le Standard de Liège soutient totalement l’initiative entreprise par la Famille des Rouches visant à interpeller les tribunaux pour prévenir qu’une telle sanction puisse être prise et compte s’allier pleinement à cette démarche en vue de protéger les intérêts du club."