Le Standard est en pleine tempête.

Le Standard pensait peut-être se remettre d'aplomb après l'élimination surprise en barrages de l'Europa League contre Molde. Il n'en sera rien. Au contraire, Bruges, lui aussi sous le coup d'une élimination difficile contre Manchester United, a profité d'une défense complètement aux abois pour en planter sept à des Rouches démobilisés ! Le renvoi de l'entraîneur Slavo Muslin, remercié vendredi au lendemain de l'élimination en barrages de l'Europa League, n'aura pas eu l'effet escompté chez les Rouches.

C'est tout d'abord Abou Diaby, moqué pour son manque de réalisme contre ManU, qui a ouvert le score dès la 9e minute en partant à la limite du hors-jeu. Dino Arslanagic, trop attentiste, est une première fois roulé dans la farine. A la demi-heure de jeu, Ruud Vormer double la mise sur une passe décisive en cloche d'Oscar Duarte, alors que ce même Arslanagic couvre le hors-jeu. Trois minutes plus tard Ivan Santini marquait de la tête sur un très joli centre au deuxième poteau de Martin Milec.

Le retour des Liégeois ? Oh que non. Au contraire, dans la foulée, Obbi Oulare conclut une contre-attaque magnifiquement menée d'une frappe surpuissante en pleine lucarne. C'est 3-1 et ce n'est pas fini ! Diaby réalise un doublé en se retrouvant tout seul dans le rectangle de Thuram. Il arme une belle frappe enroulée en un temps sur une ouverture de Vazquez contre laquelle le portier français n'esquisse pas le moindre geste.

En deuxième période, le Standard est à nouveau dominé dans le jeu, les duels et la tactique. Incapables de savoir où ils doivent se placer, les Liégeois sont complètement perdus. Au contraire, Bruges garde le cap et enfonce le clou. Une première fois via Claudemir, qui fait 5-1 de la tête sur un coup-franc de Vormer, buteur puis donneur d'assist. Diaby s'offre même un coup du chapeau 6 minutes plus tard. C'est cette fois Tuur Dierckx qui centre pour l'attaquant malien, qui ne se fait pas prier pour planter à nouveau Thuram. Dans les arrêts de jeu, l'ancien Mouscronnois scelle le score à 7-1, alors qu'il venait de toucher le poteau quelques minutes avant, laissant les Rouches médusés et impuissants. Ce quadruplé permet au joueur de devenir le nouveau Taureau d'Or, le meilleur buteur de la compétition.

Ce large succès permet à Bruges de compter 10 points et de se hisser en 2e position provisoire du classement derrière Ostende. Le Standard pointe au 10e rang avec 7 points.

Le bateau liégeois est donc en train de couler. Pas facile pour Eric Deflandre, qui assure l'intérim après l'éviction de Slavo Muslin, de prendre les rênes de l'équipe dans ces conditions. Le Standard a désormais la trêve internationale pour se trouver un coach qui acceptera de relever l'incroyable défi de remettre l'équipe à flot. Par contre, pour se renforcer au niveau des joueurs, il ne reste que quelques heures puisque le mercato sera terminé lundi à minuit !


Les compositions

Club de Bruges: Bolat, De fauw, Mechele, Duarte, De Bock, Claudemir, Vormer, Vanaken, Vazquez, Diaby, Oulare

Standard: Thuram; Milec, Teixeira, Arslanagic, Van Damme; Brüls, Enoh, Trebel, Knockaert; Santini, Yattara