Dernier club belge en lice en Europa League, le Standard n'a pas encore validé officiellement son billet pour les PO1 de la Pro League. Face à la lanterne rouge, les Liégeois n'ont pu faire mieux qu'un match nul sur toute la ligne.

Le spectacle fut inexistant ce dimanche après-midi à Sclessin où les rouches n'ont jamais réussi à élever leur niveau de jeu pour déstabiliser la défense limbourgeoise. A la fin de la première mi-temps, le seul tir cadré recensé dans les statistiques illustrait le manque d'inspiration des 22 acteurs. Pourtant, le Standard aurait pu rapidement prendre l'avance si Tchite avait pu reprendre convenablement un centre de Bjarnason dès la première minute. Le reste de la production offensive rouche se limitera à trois tentatives sans conviction de Gakpé et une déviation de la tête de Felipe que ne pouvait conclure Kanu.

Du côté trudonnaire, on se contentait d'opérer en contre-attaques et l'une de celles-ci aurait pu faire mal si le centre de Rossini, sur lequel Felipe avait raté son intervention, avait pu être repris par Menga, joueur prêté par le Standard. Juste avant la pause, un but de Bjarnason était annulé à juste titre par M. Bourdouxhe pour un hors-jeu de Batshuayi.

En seconde période, le Standard montrait un peu plus d'entrain et touchait le haut de la barre transversale de Verhulst sur une reprise instantanée de Bjarnason (48e). Après la minute d'applaudissements offerte par les supporters des deux camps à Guy Namurois (51e), José Riga changeait ses batteries en remplaçant Gakpé par Cyriac (53e). L'Ivoirien ne tardait d'ailleurs pas à se mettre en évidence en servant Bjarnason dont la frappe sans puissance mourait à côté du poteau gauche de Verhulst (61e). Après ces quelques escarmouches, le match retombait dans l'ennui le plus profond et c'était Saint-Trond qui était à deux doigts de réaliser le hold up parfait à la 76e. Bien servi par Christ, l'avant centre trudonnaire se présentait face à Bolat avant de pivoter et voir sa frappe du gauche être contrée par le portier turc. A la 80e, Kanu se voyait refuser un but après avoir été signalé en position de hors-jeu sur un coup-franc de Pocognoli. Le Standard se procurait une ultime possibilité dans la dernière seconde du temps additionnel avec une frappe à distance de Goreux qui obligeait Verhulst à une superbe parade.

Ce partage de frères ne fait pas les affaires du Standard qui se voit dépasser par le Cercle au classement général. Les rouches sont désormais cinquièmes avec 45 points. Saint-Trond conserve sa lanterne rouge mais revient à deux points de Westerlo, ce qui n'est pas négligeable en vue des prochains PO3.