Le Standard n'a pas manqué premier match de l'année 2014. Les troupes de Guy Luzon ont battu Ostende 2-0 et portent provisoirement leur avance au classement sur Anderlecht à 7 points. Batshuayi (37e) et De Camargo (70e) ont inscrit les buts liégeois.

Dans une première mi-temps pauvre en occasions, la meilleure possibilité tombait dans les pieds de Canesin, qui ne parvenait pas à cadre sa reprise sur un centre en retrait de Depoitre (18e). Sur sa première occasion, Batshuayi ouvrait le score (37e). Esseulé dans le rectangle, l'attaquant trompait Ovono en deux temps. Les Côtiers réclamaient, en vain, une position de hors-jeu de Batshuayi, qui porte son compteur à 15 buts. Poursuivant sur sa lancée, le Standard se créait deux opportunités, par Van Damme, de la tête (41e), et par Mpoku, après un beau numéro sur la gauche (45e).

Au retour des vestiaires, Arslanagic se jetait pour empêcher Lukaku, auteur d'une percée dans le rectangle, de tirer (52e). De Camargo mettait le Standard à l'abri à 20 minutes du terme. Servi par Buyens, l'attaquant belgo-brésilien se jouait subtilement de Brillant et s'en allait tromper Kudimbana (70e). Hormis une tête de Ciman qui manquait de tromper son propre gardien Kawashima (72e), le Standard contrôlait la fin de match sans courir de risque.

Les Liégeois se portent à 51 points au classement, 7 de plus qu'Anderlecht, qui se déplace dimanche à Malines. Ostnde, 22 points, est onzième. La vingt-deuxième journée se poursuit en soirée avec cinq rencontres, dont Charleroi-Louvain et Waasland-Beveren-Mons.

Luzon: "Convaincu que Batshuayi va rester"

Alors que les Liégeois retrouveront la compétition ce samedi face à Ostende, c’est le mercato hivernal et plus précisément l’avenir de Michy Batshuayi qui est au centre de toutes les conversations à Liège. Les supporters liégeois ont peur de voir filer le meilleur buteur de la compétition.

La semaine dernière, au retour du stage hivernal, Guy Luzon n’avait pas hésité à égratigner Anderlecht et Christophe Henrotay. Hier, l’Israélien ne regrettait pas ses paroles. "Je m’énerve, légitimement, lorsqu’un club essaie de prendre contact avec un joueur qui est sous contrat. C’est contre toute forme de respect et de loyauté. De notre côté, nous ne nous permettrons jamais de discuter avec un joueur sous contrat. J’attends donc la même chose des autres membres de l’élite." Concernant le cas de Michy Batshuayi, le coach israélien ne se dit pas plus serein qu’auparavant. "J’ai toujours dit et je le répète, tant que cela ne tient qu’à nous, tous nos joueurs resteront au club."

En cas de départ du meilleur buteur de la compétition, Guy Luzon avoue ne pas avoir de plan B. "Pas du tout. Nous savons bien que Michy peut encore progresser et s’épanouir au Standard lors de cette deuxième partie de saison. Je suis convaincu que Michy va rester au club."

De son côté, Laurent Ciman est moins catégorique que son coach mais il a bon espoir que son coéquipier demeure au club. "Ce serait bien pour nous qu’il reste car il s’agit tout de même du meilleur buteur du championnat et nous en avons besoin. Après, c’est à lui de prendre la bonne décision. Il est assez grand pour décider et choisir ce qu’il y a de mieux pour lui."

Le défenseur central ne comprend pas pourquoi certains veulent envoyer Batshuayi du côté d’Anderlecht. "S’il doit quitter le club pour l’Angleterre ou l’Allemagne, je ne vois pas pourquoi il irait à Anderlecht. Un prêt au Standard serait plus logique pour sa progression." Lorsqu’on lui demande si, comme Luzon, il est persuadé que Batshuayi sera encore rouche le premier février, Ciman répond : "Je l’espère."

On l’aura compris, le défenseur central verrait d’un très mauvais œil un départ de son coéquipier. "Ce qu’on perdrait s’il venait à partir ? Beaucoup ! Imoh et Michy sont très complémentaires et malgré son jeune âge, Batshuayi est important pour le Standard. Aujourd’hui, il est passé de jeune espoir à titulaire indiscutable qui a la confiance du coach et du groupe. S’il continue de la sorte, il partira pour un grand club mais, et ce n’est que mon avis, il ne doit pas se brûler les ailes en partant trop vite."

Dans la course au titre, Batshuayi sera indispensable à Sclessin. "S’il part et qu’un attaquant du même standing arrive, okay. Mais ce serait bien, si on veut mettre toutes les chances de notre côté, que Michy reste avec nous. De mon côté, je ne lui ai pas parlé. Comme je l’ai déjà dit, il est assez grand pour décider."