Première mi-temps sans rythme

A l'image du match face à Mons, la première mi-temps était des plus soporifiques et il fallait attendre la vingtième minute pour se mettre quelque chose de concret sous la dent. Batshuayi reprenait de la tête un corner tiré au premier poteau, sa tentative passait de peu à côté. Dix minutes plus tard, un splendide but d'Ezekiel était annulé. Le petit Nigérian s'aidait du bras pour contrôler le cuir. Dos au but, il envoyait le ballon au fond des filets d'un retourné aussi sublime qu'inutile suite au coup de sifflet de Joeri Van de Velde.

Deux buts en cinq minutes suffisent pour faire plier Courtrai

En deuxième mi-temps, le Standard ne tardait pas à passer à l'offensive. Dès la cinquantième minute, Bulot alertait Keet d'une frappe tendue. Quelques instants plus tard, le match tournait. Jelle Van Damme centrait à ras-de-terre mais Baptiste Martin déviait (involontairement selon Hein Vanhaezebrouck) de la main. Joeri Van de Velde accordait le premier penalty de la saison au Standard. 

Une opportunité d'ouvrir le score dont ne se privait pas Paul-José Mpoku qui trompait Keet. Les Rouches étaient lancés et allaient sceller le score 5 minutes plus tard sur coup-franc. Bulot déposait le cuir sur le crâne de Laurent Ciman qui déviait dans le but. Le Diable rouge était aveti après avoir soulevé son maillot en guise de célébration.

Fin de match en roue libre

Durant la dernière demi-heure, le Standard se contentait de dérouler et avait l'occasion d'alourdir la marque par Batshuayi, Mpoku ou Ezekiel mais sans y parvenir. De son côté, Courtrai était résigné et leurs rares incursions dans la moitié de terrain liégeoise restaient sans danger.

Avec ce 6e succès en six matches, le Standard conserve la tête de notre championnat. En outre, Kawashima se rapproche un peu plus du record de Vedran Runje qui, en 2005, n'avait pas encaissé durant 724 minutes. Courtrai, quant à lui, subit sa deuxième défaite de rang et stagne à la 8e place.