Quel match incroyable à défaut d'être passionnant techniquement! Faisant mieux que résister, le RMP ouvre le score à la 8ème minute par l'intermédiaire de Mezine, suite à un gros travail de l'excellent Ruiz. Les Hurlus se retrouvaient ensuite en supériorité numérique suite à un vilain geste semble-t-il involontaire de Batshuayi. Le juge de touche a pris ses responsabilités en faisant exclure l'attaquant rouche mais nulle doute que cette décision aurait fait couler beaucoup d'encre si le Standard avait été éliminé.

Les deux équipes se sont ensuite neutralisées pendant près de 85 minutes avant qu'Ajdarevic ne concrétise un penalty accordé logiquement à Ogunjimi, offrant ainsi les prolongations aux Liégeois.

Portés par cette égalisation, les Rouches prennent l'avantage quelques minutes plus tard sur un centre de Goreux dévié dans les filets de De Vlaminck par sa propre défense. On pensait alors que tout était plié. C'était sans compter sur l'intenable Ruiz qui obtenait à son tour un penalty, suite à une faute inutile de Goreux, pris de vitesse. Le Costaricien convertissait lui-même ce coup de réparation et remettait les deux équipes à égalité.

Malgré ce coup dur et l'infériorité numérique, le Standard restait supérieur dans le jeu et s'offrait les 1/8e de finale suite à une tête de Van Damme après un bon centre d'Ajdarevic. Le grand Jelle fut le meilleur rouche sur le terrain, surtout après avoir été replacé dans un rôle plus offensif par Ron Jans, en cours de deuxième période.

Le RMP a tout donné et le Standard n'a pas séduit mais a su se montrer suffisamment combatif pour empocher la qualification! Une victoire finalement peu rassurante acquise toutefois grâce aux valeurs les plus importantes du Standard de ces dernières années : la combativité, l'envie et la persévérance. Voilà qui servira peut-être de déclic aux hommes de Ron Jans...