Sa Fédération en veut à Eto’o d’avoir tweeté sur son probable forfait face à la Croatie.

Icône absolue au Cameroun, Samuel Eto’o s’est depuis longtemps libéré des contraintes collectives, comme de la mainmise de Volker Finke chez les Lions Indomptables. Blessé et presque résigné à passer la main face à la Croatie, c’est tout simplement via Twitter qu’il a répandu la nouvelle comme une traînée de poudre. Une manière de faire qui a de nouveau attisé les dissensions entre l’attaquant de Chelsea et la Fecafoot, qui aurait aimé que le service presse puisse prendre les choses en main. Du coup, la réponse a fusé : "Alors que les médecins se voulaient encore réservés par rapport au forfait du capitaine, l’intéressé a pris sur lui de l’annoncer à travers un tweet largement cité par nombre de médias dans le monde. En attendant toujours que ce staff médical s’exprime enfin clairement sur la question, il convient de rappeler que le joueur est arrivé en sélection sur les rotules dès le 20 mai à l’occasion du stage préparatoire des Lions Indomptables en Autriche."

Après l’histoire rocambolesque des primes, menée aussi de front par Samuel Eto’o, une énième altercation entre la star et des dirigeants sans doute pressés que le joueur ne tourne la page internationale. Car s’il a longtemps porté ses couleurs de par son talent inné, il semble aujourd’hui davantage les vampiriser.

De son côté, celui-ci s’en remet au ciel : "J’espère que les dieux feront un miracle. Et que je pourrai défendre notre cher et beau pays face à la Croatie. Si ce n’est pas le cas, je jouerai toujours mon rôle de capitaine mais surtout de grand frère pour pousser mes jeunes coéquipiers vers la victoire."

Éreinté par une très longue saison dans la banlieue londonienne, le fer de lance camerounais commence à en ressentir le contrecoup : "Depuis bientôt trois mois et demi, je n’ai pas eu le temps de récupérer. J’ai essayé de jouer, contre le Mexique, mais j’ai rapidement ressenti une douleur. J’aimerais que les médecins puissent enfin communiquer franchement sur l’état de ma santé."

D’autant qu’en fin de contrat à Chelsea, il aimerait sans doute rapidement monnayer ses talents.