Le club bruxellois attendait avec impatience le verdict de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS).Le White Star a finalement obtenu sa licence pro.

Le club bruxellois attendait avec impatience le verdict de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS).

La décision est tombée ce jeudi en début de soirée et elle s'avère favorable pour les Etoilés.

Le CBAS est donc allé à l'encontre des deux premiers verdicts de l'Union belge de football.

Grâce à cette licence, le club va pouvoir prendre part au tour final de D2 qui débute ce week-end. Le White Star s'engagera dans cette mini-compétition ce dimanche lors d'un déplacement à Westerlo (15h).

Saint-Trond: "Le dernier mot n'a pas été dit dans cette affaire"

Le club de football de Saint-Trond a annoncé jeudi soir qu'il étudiait l'arrêt de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), qui a octroyé jeudi sa licence au White Star.

Le club de Woluwé pourra donc disputer le tour final de D2 qui débute dimanche, tandis que Saint-Trond restera en D2. Les Trudonnaires espéraient pouvoir remplacer les Bruxellois dans le tour final si le White Star n'avait pas obtenu sa licence.

"Lors d'une première lecture de l'arrêt en présence de nos avocats, il est apparu que certains points restaient flous et que le dernier mot n'a pas été dit dans cette fâcheuse affaire", indique le club limbourgeois dans un communiqué.

Saint-Trond n'écarte pas de porter l'affaire devant la Cour de cassation. "Une décision définitive à ce propos sera prise demain (vendredi) matin. La participation au tour final est compromise, mais c'est l'URBSFA qui a le dernier mot", conclut le communiqué des Canaris.