"On ne veut bien sûr jamais perdre, mais je trouve que le match a été très intéressant, avec des points positifs et négatifs", a dit le sélectionneur fédéral. "Je ne dis pas que nous avons bien joué, mais ce match m'a fourni beaucoup d'informations dans l'optique de la rencontre contre l'Allemagne dans trois semaines. Il faut tenter des choses en match amical. Nous avons essayé de dominer et d'être créatifs contre les Finlandais, mais notre vitesse d'exécution faisait défaut et nous n'avons pas trouvé de solutions".

Les Diables Rouges se sont créé peu d'occasions mercredi à Turku. "Nous avons manqué d'efficacité", a dit Leekens. "Au niveau international, il faut concrétiser les demi-occasions que l'on a. Nous avons aussi joué trop lentement et l'entrejeu manquait d'équilibre. Mais je ne suis pas découragé par cette défaite".

Georges Leekens pense aussi que le match en Finlande ne tombait pas à un moment opportun. "Plusieurs joueurs sont en pleine préparation, d'autres sont engagés en Coupe d'Europe. Beaucoup de joueurs n'étaient pas assez frais", a ajouté Leekens, qui s'est dit satsifait de la mentalité de son groupe. "Les joueurs ont été durs avec eux-mêmes, c'est bon signe. Ils n'ont pas cherché d'excuses".

"Tout le monde devra être à un haut niveau contre l'Allemagne"

La Belgique, battue 1-0 par la Finlande en amical mercredi à Turku, débutera sa campagne qualificative pour l'Euro-2012 par un gros morceau. Les Diables Rouges recevront en effet l'Allemagne, 3e du Mondial-2010, le 3 septembre au stade Roi Baudouin. Quatre jours plus tard, le 7 septembre, la Belgique ira affronter la Turquie à Istanbul. "Contre l'Allemagne, tout le monde devra jouer à un haut niveau", a dit le sélectionneur fédéral Georges Leekens jeudi lors d'une conférence de presse à l'Union belge. "L'Allemagne reste le superfavori. Si nous pensons que nous sommes meilleurs qu'eux, nous sommes sur la mauvaise route. Si nous jouons avec dix hommes derrière, nous signons notre arrêt de mort. Si nous laissons autant d'espaces face à l'Allemagne que face à la Finlande, nous irons droit dans le mur. Leur vitesse d'exécution est particulièrement élevée. Il nous faudra allier technique, mentalité, puissance et intelligence de jeu", a dit Leekens, qui pourra compter en septembre sur Marouane Fellaini et Daniel Van Buyten.