Georges Leekens est l'entraîneur de l'équipe du moment. Celle qui s'est imposée à Anderlecht, qui a contraint le Standard au partage et qui a battu le Club Bruges. Il était tout indiqué pour jeter les bases du choc de dimanche dans la Venise du Nord. "Bruges se produira à domicile : il doit gagner. Le Standard ne peut pas perdre pour ne pas risquer de laisser filer le Club. Pour ne pas s'incliner devant ce Bruges-là, le Standard va devoir évoluer à son niveau européen. Je suis convaincu que son coach motivera ses troupes comme il l'a fait avant Liverpool, Everton, le Partizan Belgrade et la Sampdoria."

du Club, Georges Leekens convaincrait ses joueurs de faire abstraction du match du mercredi suivant en Coupe d'Europe : "Le Club n'a besoin que d'un point contre Copenhague, une équipe à problèmes. Si ses joueurs ne parviennent pas à se braquer uniquement sur la bonne opération qu'ils peuvent réaliser en championnat, c'est qu'ils ne sont pas mûrs pour assouvir leurs ambitions."

Entraîneur du Standard, Georges Leekens tiendrait le discours suivant : "L'équipe liégeoise doit se concentrer à part égale sur les deux épreuves. Elle a les moyens de le faire. Elle a la classe, elle est bien balancée et elle excipe de la mentalité idoine. Par comparaison, le Club est encore en devenir."

L'entraîneur de Lokeren loue Laszlo Bölöni : "J'admire son travail comme j'ai admiré celui de Preud'homme. Il a posé sa griffe sur l'équipe tout en réveillant l'ambiance dans le groupe. Quand on a remporté un titre, l'envie, la faim, la motivation et la concentration ont tendance à s'émousser. Grâce à Laszlo Bölöni, ce n'est pas le cas au Standard. J'aime ce type : il a de classe, il est dur avec lui-même."

Georges Leekens vante aussi... Espinoza : "Il livre une bonne saison. C'est un travailleur qui fait tout pour l'équipe. J'apprécie son éthique, son caractère."

© La Libre Belgique 2008