Les Anderlechtois ont eu chaud
© BELGA

Football

Les Anderlechtois ont eu chaud

Benoît Delhauteur

Publié le - Mis à jour le

Anderlecht n'a pas profité du faux-pas du Standard : les champions en titre ne sont pas parvenus à s'imposer au Cercle. Pourtant, les Mauves ne doivent pas avoir de regrets, bien au contraire, car ils ont frôlé la défaite en fin de rencontre. Mais un retour in extremis de Deschacht sur un centre brûlant de Iachtchouk et le manque d'adresse de Gombami, sur une reprise de la tête, en ont décidé autrement...

Pendant près de 70 minutes, la rencontre fut assez décevante : le Cercle ne se montra pas aussi pétillant que lors des dernières semaines et le Sporting n'était guère meilleur que jeudi face à l'Hapoël.

Après une première période fermée, le Sporting parvint tout de même à mettre la défense brugeoise sous pression. Juhasz vit logiquement son but annulé pour hors-jeu avant qu'un essai de Deschacht ne soit repoussé sur la ligne.

C'est n'est que dans les vingt dernières minutes que la rencontre tint enfin ses promesses... sans toutefois livrer le moindre but.

Franky Vercauteren était mitigé à propos de ce résultat qui ne fait évidemment guère les affaires d'un Sporting toujours aussi peu convaincant. "Dans un sens, nous avons perdu deux points car Anderlecht a l'ambition de remporter chacun de ses matches, avance le coach des Bruxellois. Nous aurions pu être le grand gagnant du week-end, nous ne le serons pas : je suis déçu. Mais d'un autre côté, si l'on regarde la physionomie du match et le potentiel dont recèle le Cercle, je dirais alors que c'est un point de gagné ! Il faut aussi être réaliste et respecter un adversaire qui nous a posé beaucoup de difficultés... Au final, c'est un score plutôt logique. Même si nous l'avons échappé belle en fin de match, nous avons rempli notre mission défensive. Offensivement, c'était nettement moins bon..."

Autre motif de mécontentement pour Vercauteren : Nicolas Frutos a écopé de sa troisième carte jaune en trois matches. Il sera suspendu samedi prochain pour Anderlecht - Westerlo, de quoi s'inquiéter pour le compteur buts des Mauves, souvent peu approvisionné sans l'Argentin.

"Je ne trouve pas qu'il méritait toutes ses cartes mais vu sa personnalité, Nico est plus vite averti qu'un autre, déclarait Vercauteren. Nous essayons de travailler sur la gestion des émotions mais ça ne porte pas ses fruits. Seul Frutos lui-même détient la solution pour régler ce problème !"

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous