Michy Batshuayi et Valence se sont inclinés 0-2 face à la Juventus, pourtant réduite à dix après l'exclusion de Cristiano Ronaldo à la demi-heure de jeu, lors de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions mercredi soir au stade Mestalla.

Sans Kompany, laissé sur le banc, Manchester City s'est fait surprendre par les Lyonnais de Jason Denayer en s'inclinant 1-2 au terme d'un match palpitant. Enfin, Le Real Madrid, sans Courtois, s'est imposé 3-0 à domicile face à l'AS Roma, tandis que Manchester United, avec Lukaku au coup d'envoi, a fait de même à l'extérieur contre les Young Boys de Berne (0-3).

Au sein du groupe H, Valence a été mis à mal dès les premières minutes sur les tentatives de Ronaldo (11e) et Khedira (16e). Mais les Espagnols, qui ont vu Batshuayi être titularisé pour la première fois de la saison, ont ensuite senti le vent tourner à la suite d'un carton rouge écopé par Cristiano Ronaldo pour avoir mal réagi à une provocation adverse (30e). C'est le premier carton rouge de la carrière du Portugais en Ligue des Champions. Peu avant le repos, Batshuayi a éliminé Bonucci avant d'enchaîner avec un tir détourné par Szczesny (38e). Loin d'être abattus par l'exclusion de Ronaldo, les Italiens ont finalement pris les devants sur un pénalty converti par Pjanic à la 45e (0-1). Auteur d'une faute dans son propre rectangle, Murillo a offert un deuxième pénalty à la Juventus, une nouvelle fois converti par Pjanic (50e, 0-2). Remplacé à la 70e par Gameiro, Batshuayi n'a pas encore inscrit de but sous les couleurs de Valence.

Sur la pelouse synthétique des Young Boys de Berne, les Red Devils de José Mourinho, qui a titularisé Lukaku mais qui s'est passé des services de Marouane Fellaini, ont dû attendre la 35e minute de jeu pour décanter la situation. Paul Pogba a envoyé une frappe surpuissante du pied gauche en pleine lucarne, ne laissant aucune chance à David von Ballmoos (35e, 0-1). Juste avant la pause, l'international français a récidivé en doublant la mise sur pénalty (44e, 0-2). Anthony Martial a tué tout suspense en inscrivant le but du 0-3 sur une contre-attaque rondement menée à la 66e. Monté au jeu à la 69e, Fellaini a fait en sorte de gérer et de conserver le résultat jusqu'au terme de la rencontre.

Dans le groupe G, le Real Madrid, triple tenant du titre de la compétition, a dû attendre la dernière minute du premier acte pour prendre les devants face à l'AS Roma. Isco a transformé magistralement un coup franc du pied droit (45e, 1-0). Sans Courtois, laissé sur le banc au profit de Navas, le Real a fait le break sur une frappe du pied gauche du Gallois Gareth Bale (58e, 2-0). Un score qui évoluera une dernière fois après l'ultime réalisation de la partie marquée par l'ancien lyonnais Mariano Diaz dans le temps additionnel (90+2, 3-0) .

Dans l'autre rencontre du groupe G, Plzen s'est rapidement mis à l'abri en menant de deux buts à la pause via le doublé de Michael Krmencik (29e, 1-0 et 41e, 2-0). Mais les Russes du CSKA Moscou ont renversé la vapeur en accrochant finalement un point grâce aux buts de Chalov (49e, 2-1) et de Vlasic sur pénalty (90+5, 2-2).

Dans le groupe F, Vincent Kompany, laissé sur le banc au coup d'envoi, a vu ses partenaires de Manchester City dominer les premières minutes de jeu. Mais les Citizens se sont fait sanctionner sur une erreur défensive de Delph dont Maxwell Cornet a profité pour mettre les siens aux commandes (26e, 0-1). Transcendés par leur ouverture du score, les Lyonnais ont fait le break via Nabil Fekir, auteur d'une frappe croisée à la 43e (0-2). En seconde période, Bernardo Silva a redonné de l'espoir à tout un stade en réduisant la marque à la 67e minute de jeu (1-2). Une réduction du score toutefois trop tardive que pour éviter un premier revers des Skyblues dans leur groupe.

Mirallas et ses débuts avec la Fiorentina

Kevin Mirallas, prêté par Everton à la Fiorentina cette saison, a fait ses débuts pour le club florentin à l'occasion du match reporté de la première journée, mercredi à la Sampdoria (1-1).

Dennis Praet, blessé depuis le 12 août, est lui monté à la 55e minute de jeu pour le club génois. La Fiorentina a ouvert le score à la 13e minute grâce à Giovanni Simeone, fils de l'entraîneur de l'Atlético Diego Simeone (13e). En seconde période, Gianluca Caprari a égalisé pour la Sampdoria à la 60e. Monté à la 61e, Mirallas s'est illustré en envoyant un tir qui a frôlé le montant du but adverse (85e).

Au classement, les deux équipes comptent 7 points et sont respectivement 4e et 5e. A noter que cette rencontre a été reportée après l'effondrement meurtrier d'un pont au mois d'août à Gênes. L'accident avait fait 43 morts et les matches des deux équipes génoises avaient été reportés. La rencontre entre l'AC Milan et le Genoa doit se disputer le 31 octobre.