Football

Les Brugeois sans convaincre

Christophe Verstrepen

Publié le - Mis à jour le

Hier soir, c'est devant un très maigre public (3.268 supporters) que se disputa la Supercoupe qui ouvre généralement la saison dans notre pays. Face au Club Bruges, un habitué de l'épreuve avec onze participations et dix victoires, on retrouvait La Louvière, le lauréat surprise de la dernière Coupe de Belgique. Assimilée à un simple match amical par l'Union belge, cette joute avait surtout pour but, pour les deux formations, de préparer le futur championnat et la Coupe d'Europe.

Et si du côté de la Raal, Ariel Jacobs aligna l'équipe attendue -avec un Proto rétabli de sa petite blessure à la hanche -, le onze brugeois étonnait un peu. Stijnen entama la partie dans les buts à la place de Verlinden dans une formation qui ne comptait aucun transfert puisque Rozehnal et Gvozdenovic se trouvaient sur le banc des réservistes. Incertain à cause d'une blessure à la cuisse, Englebert manquait aussi à l'appel au contraire de Lange aligné à la pointe de l'attaque.

Contrairement aux Blauw en Zwart, les pensionnaires du Tivoli entrèrent directement dans le vif du sujet et après à peine trente secondes de jeu, Stijnen fut tout heureux de voir Ishiaku et Cooreman se bousculer alors qu'ils étaient idéalement placés au point de penalty. Cette petite alerte ne réveilla pas les Brugeois et à la 7e minute, les Loups exploitèrent parfaitement une possibilité de contre-attaque en lançant -via Cooreman - Vervalle dans l'axe de la défense flandrienne. Le petit arrière gauche hennuyer prit de vitesse ses deux opposants et plaça calmement le cuir sur la gauche de Stijnen venu à sa rencontre (0-1).

Organisée, la formation d'Ariel Jacobs menait bien sa barque et ne laissait pas les Brugeois poser leur jeu. Manquant de vitesse et de fluidité, les actions des champions en titre ne pouvaient inquiéter un Silvio Proto qui passait une soirée tranquille. A un quart d'heure du repos, Bruges trembla par deux fois sur des corners délivrés par Djamba- Shango. La reprise d'Arts - qui partait bien - fut déviée par un défenseur en corner, puis le tir de Mamouni termina sa course dans les panneaux publicitaires. Et ce n'est que trois minutes plus tard que Bruges se créa sa première opportunité, Verheyen obligeant Proto à se détendre. C'était déjà tout pour la première mi-temps.

Au retour des vestiaires, les champions en titre décidèrent d'augmenter le rythme des échanges mais sans parvenir à se créer des occasions nettes. Il fallut un coup franc victorieux de Ceh - mal négocié par Proto - pour que les Blauw en Zwart recollent au score (1-1).

Au fur et à mesure que les minutes passaient, les Hennuyers semblaient bloqués devant leur but. Et à la 70e, Mendoza - isolé au deuxième poteau suite à un corner - loupa sa reprise et l'occasion de donner l'avance à ses couleurs. Cette erreur aurait pu se payer cash pour les Brugeois si sur l'action suivante, Stijnen n'avait pas repoussé un heading d'Arts. On rentrait alors dans le dernier quart d'heure et la chance fut cette fois louviéroise quand par deux fois la barre transversale repoussa des tirs brugeois. Le rush final du Club s'avéra inutile et on se dirigea vers les tirs au but après un dernier envoi dangereux de Rogerio. A ce petit jeu, les Brugeois se montrèrent les plus adroits suite à l'échec louviérois de Siquet...

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous