Les Yougos anderlechtois sont de retour. Blessés ensemble en août dernier, convalescents ensemble pendant six mois, montés au jeu ensemble dimanche passé, en fin de match, à Bruges, Nenad Jestrovic et Goran Lovré ne se quittent plus.

Et c'est encore ensemble que les deux Serbes feront leur retour dans l'équipe de base, ce soir, contre Charleroi. Profitant de la mini-révolution d'Hugo Broos, qui a envoyé Walter Baseggio sur le banc («pour le réveiller») et relégué Marc Hendrikx et Olivier Doll dans la tribune («ils nous ont rendu des services mais je dois penser à l'avenir»), Jestrovic et Lovré retrouveront une place de titulaire qu'ils n'ont plus connue depuis le 9 août 2003 pour le premier et le 16 août pour le second.

«C'est un moment que j'attends depuis un certain temps, sourit le jeune médian. Quand l'entraîneur m'a demandé, en semaine, si je me sentais prêt pour commencer, j'étais comme soulagé. Physiquement, je n'ai plus aucune crainte concernant mon genou, je m'entraîne à fond et je suis prêt à manger le ballon! J'ai une faim énorme...»

Jestrovic, lui, a prouvé à Bruges qu'il était vraiment de retour. D'où sa titularisation ce soir. «En football, tout va vite, sourit Nenad. La semaine passée, je vous disais que j'espérais sauver ma saison et aujourd'hui, je commence un match! Pour ma confiance, l'idéal, c'est un petit but... Maintenant, je ne sous-estime pas Charleroi: c'est une équipe qui se bat pour son maintien et qui réalise un bon deuxième tour. Ce ne sera pas un match amical mais je veux prouver à Hugo Broos qu'il a raison de me faire confiance...»

Dufer est très motivé

Du côté de Charleroi, Robert Waseige devrait reconduire pour la quatrième fois d'affilée la même formation, emmenée par Grégory Dufer. Celui-ci tient littéralement l'équipe à bout de bras depuis le début de la saison. L'élément carolo le plus en vue lors du premier tour a fait beaucoup pour que les Zèbres retrouvent leur efficacité, perdue en 2003. Avec notamment six assists et quatre buts (plus trois autres inutiles en Coupe de Belgique face à Geel), le garçon se révèle être un élément moteur. Et il aura à coeur de se distinguer sur la pelouse du stade Constant Vanden Stock: «Il s'agit immanquablement d'un match plus médiatique que les autres, donc plus agréable à négocier. J'avais d'ailleurs prévenu que je craignais beaucoup plus celui que nous venons de disputer face aux Beverenois. Les événements m'ont douloureusement donné raison.»

Et puis, il y a la rencontre particulière avec Hugo Broos, le coach anderlechtois qui avait fait le forcing, il y a deux ans, pour engager le Thyrocatellopolitain à Mouscron: «Sans pour autant jouer ma carte personnelle, je tenterai de lui prouver... qu'il avait raison.»

LES ÉQUIPES

Anderlecht: Peersman; Kompany; Vanden Borre, Tihinen, Zetterberg, Hasi, Lovré, Iachtchouk, Zewlakow, Jestrovic, Aruna.

Charleroi: Laquait; Kargbo, Ciani, Kere, Defays, Detal, Chabaud, Oulmers, Dufer, Olufade, Ikpeba.

Arbitre: M. De Bleeckere.

© Les Sports 2004