Si la situation de l'équipe nationale belge n'est pas si catastrophique que cela, c'est grâce à son jeune âge. On savait déjà que René Vandereycken avait considérablement rajeuni son effectif, mais les chiffres sont encore plus étonnants. La moyenne d'âge de la Belgique lors de son dernier match - au Kazakhstan - était de 23,9 ans. Un record d'Europe.

Avec ses 19 ans, Defour est le plus jeune de tous, suivi par Fellaini (19), Dembélé (20), Vertonghen (20) et Mirallas (20). Goor (34) est l'aîné. Puis c'est déjà Timmy Simons (31). On ne trouve plus d'équipes nationales avec seulement deux trentenaires.

Aujourd'hui, "l'école gardienne" de René joue contre "les papys" du groupe. En effet, avec sa moyenne d'âge de 29,4 ans (sur base de l'équipe qui a affronté la Pologne lors de son dernier match) la Finlande est l'équipe la plus vieille du groupe. Et Jari Litmanen (36 ans) n'a même pas été repris dans le calcul.

Faut-il être âgé pour avoir du succès ? En tout cas, l'Italie renforce la thèse. Des grandes nations, le champion du monde est la plus âgée, avec une moyenne de 29,9 ans. La France, elle aussi, compte sur ses éléments expérimentés, avec une moyenne de 28,5 ans. L'Allemagne est la grande nation la plus jeune, avec 25,7 ans.

En 2010, ils égaleront la moyenne de... 86

L'équipe nationale actuelle de Vandereycken bat même tous les records. En effet, nous avons analysé les équipes belges depuis 1980, l'année à partir de laquelle les succès se sont multipliés. Une seule fois - en 1988, l'équipe avait une moyenne d'âge inférieure à 25 ans. Mais 24 ans ? Jamais.

Aux Coupes du Monde 94, 98 et 2002, l'équipe dépassait même les 30 ans. Elle disposait d'anciens comme Gerets (en 94), De Wolf (en 98) et Wilmots (2002). Au fameux Mondial 86, elle avait 26,4 ans. Au Mondial 2010, les Diables Rouges actuels auront environ 27 ans. Un âge idéal pour exploser.

© La Libre Belgique 2007