La déception doit être énorme dans le clan belge après un match plein qui aurait dû permettre aux Diables d'accrocher au moins 1 point. Cela faisait longtemps qu'on n'avait plus vu les Belges jouer comme ça face à un ténor du football.

C'est l'inévitable Wesley Sonck qui avait ouvert le score d'une magnifique tête dès la 7e minute de jeu. Les Espagnols ne sont revenus dans le match que suite à une grossière erreur de Fellaini qui relançait complètement la Roja.

Une passe mal assurée du médian d'Everton aboutissait dans les pieds de Fabregas qui lançait intelligemment Iniesta. Celui-ci profitait de l'aubaine et roulait Stijnen dans la farine.

Après avoir marqué le coup, les Belges ont entamé la 2e mi-temps avec l'envie d'inscrire un second but. Sans un retour 3 étoiles de Puyol, Vanden Borre, auteur d'un excellent match, aurait d'ailleurs marqué ce 2e but pour les Diables.

Fellaini a même bien failli se racheter de son erreur. Mais c'était sans compter sur l'arbitre qui annulait son but pour un hors jeu inexistant. En toute fin de match, Vandereycken faisait entrer Gillet à la place de Vanden Borre. C'est de son flanc que vint le centre à la base du but de Güiza.

Après le match qu'ils ont fait ce soir, les Diables ne sont certainement pas éliminés. D'autant que la Turquie a partagé en Estonie et compte 8 points sans avoir affronter l'Espagne. La Belgique compte 7 points tandis que la Bosnie, qui a battu l'Arménie 4-1, est à 6 points. La 2e place se jouera entre ces 3 nations.