Les Diables Rouges entre stages et grands défis

Football

PHILIPPE LACOURT

Publié le

Un oeil rivé vers le ciel pour comptabiliser les nuages noirs qui servent de toit à la mer du Nord, l'autre pointé sur les différents calendriers des championnats européens, c'est donc quelque peu en... aveugle que Robert Waseige a tracé le chemin qui doit mener, dès mardi, ses sélectionnés du côté de La Panne.

En principe, des trente noms qui figurent encore dans la sélection, dix-sept seulement seront du séjour, nous expliqua hier le coach fédéral. Nous devrions même nous retrouver finalement à seize, car Jacky Peeters, qui a subi une arthroscopie du genou jeudi, va probablement déclarer forfait...

Mais où sont donc passés les treize autres candidats? Tous, à des degrés divers, sont encore étroitement concernés par les tâches de leurs clubs respectifs. C'est le cas pour les sélectionnés de Schalke04 (Sven Vermant, Emile Mpenza, Nico Van Kerckhoven et Marc Wilmots), de Derby County (Branko Strupar), d'Utrecht (Stefaan Tanghe), de Mouscron (Francky Vandendriessche, Mbo Mpenza) et, bien sûr, de Bruges (Timmy Simons, Peter Van der Heyden, Philippe Clement, Gaëtan Englebert, Gert Verheyen), deux formations qui s'affronteront jeudi en finale de la Coupe. Ce sont des matches importants qui attendent encore ces sélectionnés-là. Forcément, ils ne sont pas à l'abri d'une blessure importante. C'est pourquoi je n'arrêterai ma sélection définitive de 23 joueurs que dans les heures qui suivront notre match amical, disputé au Heysel face à l'Algérie. Toutes les supputations sur cette sélection finale sont donc encore possibles. Le seul scoop que je vous accorde c'est que les 23 se trouvent dans la liste des... 30!

Merci pour nous. Reste, et Robert Waseige en est bien conscient, que sept joueurs risquent, bientôt, de faire grise mine. J'y suis préparé. Comme je les... préparerai, par un entretien individuel, à cette déconvenue. A partir de là, tant pis si certains se jugent plus opérationnels que des joueurs qui auront été retenus pour la Coupe du monde.

BOB PEETERS N'IRA PAS AU JAPON

Ne pas dévier d'une ligne de conduite adoptée de longue date, c'est une théorie à laquelle Robert Waseige accorde, effectivement, une attention maximale. Le discours qu'il vient de tenir à Bob Peeters va, lui aussi, dans ce sens. Il m'a téléphoné jeudi soir pour me confirmer qu'il avait déjà participé, dans son club, à trois entraînements collectifs avec ballon. Je l'ai félicité pour ses efforts et la volonté qu'il affiche. Mais je lui ai aussi tout de suite demandé de ne pas se nourrir de fausses illusions. Pour moi, quoi qu'il puisse faire dans les prochains jours, il souffrira d'un manque évident au niveau du rythme du jeu.

C'est donc clair, Bob Peeters n'ira pas au Japon, à la différence de 23 autres acteurs qui, dès mardi, n'auront plus le droit de penser à autre chose qu'à cet événement planétaire. Notre préparation peut sembler longue avant de véritablement entrer dans la compétition. Or, rien n'est plus faux. Entre les stages et nos deux matches amicaux face à l'Algérie et la France, nous n'aurons pas le temps de voir passer le temps. Du moins je l'espère...

Ses Diables aussi. Surtout ceux qui appartiendront à la sélection finale!

© La Libre Belgique 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous