BRUXELLES Après la RTBF, c'est au tour de la VRT de jeter l'éponge. Les deux services publics n'ont pas répondu à l'appel d'offres lancé par l'Union belge pour le nouveau contrat la concernant (2006-2009). Il s'agit principalement de l'équipe nationale à domicile mais aussi de la Coupe de Belgique rénovée et d'autres contrats tels les équipes d'âge nationales (Espoirs, juniors), le foot amateur, le foot en salle, les nouvelles technologies (Internet, GSM)... Ces huit lots font, pour la première fois, l'objet d'offres séparées (l'actuel contrat, qui prend fin le 30 juin, englobait l'équipe nationale, les Espoirs et la Coupe).

La RTBF estime que son disque dur est plein en matière de sport en général et de foot en particulier (championnat, Mondial, Euro). La VRT ne lâche que peu d'informations sur le sujet. La chaîne publique flamande n'aurait pas postulé pour l'équipe nationale mais bien pour la Coupe de Belgique. Si l'assemblée générale de l'Union belge accepte la proposition, la Coupe de Belgique sera reformatée pour la saison prochaine. La participation des clubs ne sera plus automatique mais facultative. Les clubs devront s'inscrire. La Coupe aura son sponsor propre et les dates seront fixes (les télés qui auront remporté ce lot pourront diffuser les matchs à partir des seizièmes de finale).

En théorie, les soumissionnaires privés (RTL-TVI, VTM et VT 4) n'avaient pas connaissance des probables forfaits des chaînes publiques concernant les Diables Rouges. Les décrets sur l'audiovisuel des communautés flamande, française et germanophone interdisent que les matchs des Diables Rouges et la Coupe de Belgique soient diffusés autrement qu'en clair (non crypté ou sans décodeur).

Toutes les données techniques des différents diffuseurs postulants ont été examinées par les experts de l'Union belge. Mais lorsqu'on ouvrira les enveloppes avec les offres financières, il faudra que les sommes soient décentes. Germain Landsheere, le grand argentier de la fédération de foot, a déjà averti que les droits ne seraient pas attribués pour des clopinettes.

Mais restons optimiste, les Vandereycken boys passeront sûrement à la télévision...

© Les Sports 2006