Les Diables Rouges, qui ont entamé ce vendredi leur campagne de qualification pour la prochaine Coupe du Monde, n'ont, comme d'accoutumée, guère fait vibrer leurs cordes vocales sur l'hymne national belge, sur la pelouse du stade de Cardiff City, où la Belgique affrontait le Pays de Galles. Seul Thibaut Courtois, Vincent Kompany et Kevin Mirallas ont chantonné du bout des lèvres la Brabançonne. Si les uns regardaient droit devant eux, les autres avaient les yeux dirigés vers le ciel, alors que Marouane Fellaini préférait lui contempler le bout de ses chaussures, laissant admirer son abondante chevelure.

Seul point commun pour les onze Diables et leur sélectionneur fédéral Marc Wilmots: la main ou le poing sur le coeur, comme l'avait demandé le coach. Il y a quelques semaines, Wilmots avait indiqué qu'il ne souhaitait pas que les Diables chantent la Brabançonne durant les matches de l'équipe nationale belge de football, mais qu'ils aient la main sur le coeur.

"Ce serait la cacophonie avec des joueurs qui le feraient en français, d'autres en néerlandais ou certains encore en allemand", avait-il déclaré.