© AP

Football

Les Diables sur la bonne voie

Frédéric Maes

Publié le - Mis à jour le

ANDERLECHT La victoire était indispensable aujourd'hui. Mission accomplie pour les Diables. Le match a débuté sans Kompany forfait ce qui signifiait le grand retour de Philippe Léonard dans l'équipe de base. Au milieu du terrain, Gaby Mudingayi perdait sa place au détriment d'Anthony Vanden Borre, médian droit.

Les diables ont débuté la partie sur les chapeaux de roue face à des Azeris un peu faibles à l'entame du match. Van Buyten et Hoefkens forment ce soir les piliers d'une bonne défense alerte sur tous les ballons.

Les actions belges fusent de toutes parts. Sur une balle en cloche remisée par Emile, Van Buyten signalé hors jeu continue son action et hérite d'un carton jaune pour non respect de l'injonction de l'arbitre. L'arbitre leton Lajuks a la carte facile puisque Bart Goor écopera lui aussi d'une carte jaune pour réclamations quelques secondes après. Les Belges dominent aisément cette première mi-temps, ils pressent continuellement mais le marquoir reste vierge. A la 22', Emile M'Penza seul face au dernier des Azeris Veliyev est accroché fautivement. Penalty! Timmy Simons s'avance et marque! Premier but marqué en Belgique de cette phase éliminatoire.

Il s'agit maintenant aux Belges de rester concentrés. Timmy Simmons partage son expérience et sa maturité acquises au PSV avec les Diables en étant dans tous les bons coups. Les Belges dominent la partie mais accumulent les bourdes en attaque et gaspillent leurs cartouches face au gardien azeri. On ressent un manque de confiance et de sang froid dans cette équipe des diables en première mi-temps. Le match s'équilibre et les azeris se montrent plus dangereux entre autres à la 40' par une tête puissante et bien cadrée de Sokolov dans les mains de Stijnen pour sa première intervention.

La deuxième mi temps commence avec les deux mêmes équipes. On attend des Diables qu'ils se mettent à l'abri en faisant vibrer les filets azeris. Mission réussie par Kevin Vandenbergh qui ouvre le score d'une belle pichenette devant le gardien azeri. But! Le scénario idéal se réalise à la 46', aux Diables de soigner la suite du spectacle. Bizarement les Diables jouent d'un pas lent et n'amènent qu'occasionnellement le danger dans le camp azeri. Difficile à comprendre pour équipe qui joue à domicile devant l'équipe probablement la plus faible du groupe.

A la 69' juste avant de céder sa place sous les ovations du public à Dembele, Emile M'Penza se rappelle au bon souvenir du gardien azeri par une belle et puissante tête bien placée mais arrêté par Veliyev. A la 76', Mbo Mpenza monte sur le terrain qu'il connaît le mieux pour remplacer un autre anderlechtois Anthony Vanden Borre.

A ce moment là, les Diables reprennent la domination avec une série de belles occasions clôturées par une magnifique tête du jeune Dembele. Goal! Dembele qui quittera le match exclu dix minutes plus tard suite à une échauffourée due à une agression non signalée du capitaine Gashimov sur notre diable. Le capitaine Gashimov n'écopera lui que d'une carte jaune.

Les Diables ont donc rempli leur mission ce soir (3-0). On peut aujourd'hui regretter de ne pas avoir ramené de point de Serbie. Une belle victoire face à une équipe faut-il bien l'avouer assez faible.

Belgique 3 - 0 Azerbaïdjan

Buts

23' Timmy Simons
46' Kevin Vandenbergh
81' Moussa Dembele

Cartes

Van Buyten (14')
Bart Goor (14')
Farkhad Veliyev (23')
Yuri Muzika (27')
Aslan Kerimov (87')
Moussa Dembele (87') (rouge)

Composition des équipes

Belgique

Stijn Stijnen, Carl Hoefkens, Philippe Léonard, Daniel Van Buyten, Anthony Vanden Borre (out 76'), Thomas Vermaelen, Karel Geraerts, Bart Goor, Timmy Simons, Emile Mpenza (out 69'), Kevin Vandenbergh (out 85'),Moussa Dembele (in 69'), Mbo Mpenza (in 76'), Luigi Pieroni (in 85)'

Azerbaïdjan

Farkhad Veliyev, Zaur Gashimov, Sergei Sokolov, Olexandr Chertoganov, Emin Imamaliev, Aslan Kerimov, Andre Ladaga, Yuri Muzika (out 32)', Ernani Pereira, Dzeykhun Sultanov(out 32)', Leandro Gomes, Ilgar Gurbanov (in 32'),Vagif Javadov (in 54')

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci