Les entraîneurs ont fait part de leur décision, vendredi soir, à l'issue de la rencontre avancée de la 13e journée du championnat de Belgique disputée à domicile face au Standard (0-0). L'entraîneur Serbe Miroslav Djukic a expliqué que les conditions de travail n'étaient plus tenables.

Mardi soir la Commission des Licences de l'Union belge de football avait retiré sa licence à l'Excelsior, à cause de dettes toujours existantes. Le club a fait appel de cette décision. Estimant qu'il n'était plus possible de motiver ses troupes dans de telles conditions, le coach a préféré jeter le gant, entraînant dans son sillage, son adjoint-traducteur franco-espagnol Raymond Henric-Colle, et les Espagnols José Marcaros (préparateur physique) et Juan Sanchez Moreno (secrétaire technique), ainsi que le directeur technique italien Amadeo Carboni. Une décision que Miroslav Djukic annonce "irrévocable". Selon "Le Soir", l'entraîneur des gardiens, Hans Galjié, hésiterait encore à se joindre à ses confrères.

Vendredi l'appel de l'Excelsior sera étudié à l'Union belge. Mais le club disposera de la possibilité en cas de nouvelle décision négative, de déposer un recours devant la Commission belge d'arbitrage su sport du COIB, ce qui pourrait donner encore jusqu'à trois semaines de sursis au club mouscronnois. La formation pourrait ainsi tout à fait disputer la rencontre de samedi prochain à Malines et boucler le 1er tour du championnat par un derby hennuyer le 21 novembre à Mouscron face à Charleroi.