En déplacement à Vannes, les Diablotins de Jean-François De Sart ont parfaitement débuté la partie en prenant l'avantage dès la 9-ème minute. Lancé en profondeur, l'attaquant de Lokeren, Benjamin Mokulu, réussit en effet à tromper la vigilance de la défense française - où figgurait Mangala - pour permettre à la Belgique de mener au score.

Les Bleuets tentèrent ensuite de réagir, via Tabanou et N'Zonzi, tandis que les Belges restèrent dangereux avec des essais de Carcela et El Ghanassy. Par la suite, l'entraîneur français changea ses batteries pour tenter d'inverser la tendance. Mais les montées successives de Sako et Rivière ne suffirent pas pour renverser les rôles. Ce sont même au contraire les Diablotins qui eurent la meilleure possibilité à la 76-ème sur un envoi de Nainggolan que le gardien français eut bien du mal à dévier.

Le score ne bougea plus, De Sart et sa bande raflant ainsi trois points importants. Au classement, la Belgique compte 14 unités, soit autant que l'Ukraine, leader du groupe qui a disputé une rencontre de moins. Le dernier match des Diablotins est prévu en Slovénie le vendredi 3 septembre.

Les dix vainqueurs de groupes et les quatre meilleurs deuxièmes en prenant en compte les résultats contre les premiers, troisièmes, quatrièmes et cinquièmes de chaque groupe, se qualifient pour les barrages. Le Danemark est qualifié d'office pour la phase finale.