L'assurance de la Ligue belge de football n'intervient pas lorsqu'un footballeur a une attaque cardiaque sur le terrain. Cette assurance couvre "un dommage qui peut survenir sur le terrain", a précisé un porte-parole jeudi dans plusieurs journaux flamands jeudi.

Le dommage est en particulier de fracture ou de déchirure. Selon le règlement de la ligue, les joueurs sont notamment assurés contre les conséquences du gel, contre un coup de chaleur et même contre "une noyade subite". Mais pas une attaque cardiaque: "C'est une condition physique que le joueur avait déjà, indépendamment du football", ajoute le porte-parole.

Une partie de la cotisation d'un joueur à un club sert à financer une assurance. Ces six derniers mois, quatre jeunes joueurs ont été victimes d'une attaque cardiaque sur le terrain.