Les Girondins de Bordeaux doivent forcer leur nature et marquer absolument jeudi soir au Stade Chaban-Delmas pour s'assurer un avantage substantiel sur le Standard, qu'ils reçoivent jeudi (19 heures sur Club RTL) en match-aller du deuxième tour de la Coupe de l'UEFA de football.

En championnat, les Girondins affichent le bilan famélique de six buts inscrits en dix matches, ce qui fait d'eux l'avant-dernière attaque devant Nantes (4).

Avec pourtant le Portugais Pauleta, le Brésilien Christian, transfuge du Paris-SG, ou le champion du monde et champion d'Europe Christophe Dugarry, l'attaque n'arrive pas à concrétiser en dépit du renfort de Vikash Dhorasoo (ex-Lyon) pour distribuer les bons ballons.

L'entraîneur Elie Baup espère que l'instinct de ses buteurs se réveillera en compétition européenne, comme au premier tour contre Debrecen, battu 5-1 à Bordeaux mais victorieux en Hongrie 3-1, et à qui sa triplette avait marqué six buts (trois pour Pauleta, deux pour Dugarry et un pour Christian).

Michel Preud'homme et le Standard doivent savoir que la force de leur adversaire se situe derrière avec Ramé, Roche, Sommeil, Jemmali et Bonnissel remplaçant Basto, qui forment la meilleure défense française avec quatre buts encaissés.

La défense du Standard est elle aussi la plus efficace en Belgique avec huit goals concédés en neuf rencontres, comme le FC Brugeois.

Les Girondins s'aligneront dans leur composition-type. Une seule incertitude pèse sur la présence du milieu défensif russe, Alexeï Smertine, victime d'une béquille mardi l'obligeant à quitter l'entraînement, mais qui devrait jouer jeudi. (BELGA