Fait marquant de la soirée d'hier : l'élimination du tenant du titre, l'AC Milan, des oeuvres d'une très belle et jeune équipe d'Arsenal.

1AC Milan - Arsenal : magnifique rencontre hier soir entre deux des favoris de l'épreuve. Face aux tenants du titre, la jeune équipe d'Arsenal a joué crânement sa chance en poussant les Italiens dans leurs derniers retranchements pendant toute la rencontre. Et c'est à six minutes du terme des débats que le talentueux Espagnol Fabregas crucifia les lauréats de la dernière édition d'une frappe précise des 20 mètres. Adebayor donnant au score son allure finale dans les arrêts de jeu.

2Manchester United - Lyon : une fois de plus, Lyon - empereur de l'Hexagone - n'ira pas au bout de son rêve européen. Hier soir, les Français sont tombés sur une très bonne formation de Manchester United qui domina la majorité des débats. Les Anglais auront fait la différence en première mi-temps grâce à un envoi de Cristiano Ronaldo.

3Barcelone - Celtic : Déjà vainqueur du match aller en Écosse, les Espagnols ont très vite rassuré leurs supporters grâce à une réalisation de Xavi dès la 3 e minute. Le "Barça" contrôla ensuite les échanges pour décrocher assez logiquement son ticket pour les quarts de finale. Seul petit bémol, la blessure musculaire de Messi qui a dû laisser sa place à Thierry Henry en fin de première mi-temps. Le prodige Argentin a quitté la pelouse du Camp Nou en pleurs redoutant probablement une nouvelle grave blessure alors qu'une déchirure à la cuisse gauche le 15 décembre l'a déjà tenu à l'écart des vertes pelouses durant cinq longues semaines.

4 FC Séville - Fenerbahçe : si le match aller entre les Espagnols et les Turcs - tombeurs d'Anderlecht en tour préliminaire - fut déjà généreux en buts (3-2), le refrain fut le même hier. Au moment de boucler cette édition les deux équipes n'avaient pu se départager avec à la fin des nonante minutes le même score qu'au match aller. Les prolongation ne permirent toujours de sortir un vainqueur. Au petit jeu des penalties, c'est le gardien de Fenerbahçe, Volkan Demirel, qui s'est montré décisif (2 tab à 3).